Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Feuille Evangile pour dimanche 26 mai 2019

Retour

Feuille Evangile pour dimanche 26 mai 2019

                         

      Pour une réflexion personnelle ou avec les membres d'un groupe   

Feuille Evangile Internet pour dimanche 26 mai 2019 - Jean 14, 23 à 29

En normal, ce qui est proclamé ce dimanche et en italique ce qui n’est pas proclamé

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples:

( « Je ne vous laisserai pas orphelin, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous. Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai, et je me manifesterai à lui.

Jude lui demanda : «  Seigneur, pour quelle raison vas-tu te manifester à nous, et non pas au monde ? » Jésus lui répondit » )

Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi: elle est du Père qui m’a envoyé.

Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ait dit. Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre coeur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père; car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.”

 

Commentaires et clefs de lecture 

Il est bon de lire tout le chapitre 14, car il a pour horizon le ‘’départ’’ de Jésus et porte une nouvelle annonce de l’envoi par le Père de l’Esprit-Saint et précise sa tâche : « lui, vous enseignera tout….. » 

Dans le monde juif, quand Jean écrit, se lève une génération de rabbins qui répètent l’enseignement des anciens ; Jean estime que les chrétiens n’ont pas besoin de ce genre de répétiteur humain puisque l’Esprit leur est donné et leur rappelle sans cesse les paroles de Jésus. 

La nouvelle présence de Jésus auprès des disciples est annoncée : «. … je m’en vais, et je reviens vers vous.. ; »
Elle est assortie d’une condition incontournable : « Si quelqu’un m’aime… » au sens de faire confiance, d’adhérer à la parole, à la personne, de Jésus,- parole qui ‘’vient’’ du Père - d’en imprégner sa vie afin qu’elle en soit ‘’nourrie’’, orientée, guidée, animée…. c’est cela la véritable fidélité : la mise en action de la parole et non sa simple répétition 

Et aujourd’hui ?

Il y a à se dire le sens qu’a pour nous l’une et l’autre parole de Jésus ; pas des explications abstraites, mais comment et par quoi, : choix faits, orientation de vie, décisions déterminantes cela s’est concrétisé dans ma vie !

« Si quelqu’un m’aime… » est-ce que je peux dire à Jésus que je l’aime ? c’est déjà ‘’passé’’ et ça ‘’passe’’ aujourd’hui par quoi ?

il restera fidèle à ma parole » ma fidélité à sa parole, comment et par quoi elle se concrétise ?

Une autre réflexion à faire : Jésus ressuscité qui est ‘’parti’’ et ‘’revient’’ vers nous…

« Il revient vers nous » … quelles sont les différentes façons  auxquelles cela nous fait penser ?

L’Esprit-Saint qui enseigne et fait se ‘’souvenir’’ de tout ce que Jésus a dit :

a) L’Esprit-Saint nous ‘’souffle’’ les réponses ?

ou bien

b) l’Esprit-Saint nous ‘’éclaire’’ dans notre tâche de discernement quant aux réflexions à faire, à proposer, et aux orientations à décider ? 

Une réflexion à partir de la 1ère lecture : Actes 15, 1-2, 22-29 et de l'Evangile du 26 mai 2019 : Jean 14, 23-29 

Ce passage d'évangile est une partie d’un ensemble appelé dans la Traduction Oecuménique Biblique ( TOB ) Les derniers entretiens de Jésus’’. Ils ne sont que dans l'Evangile selon St Jean et sont placés après le dernier repas de Jésus avec ses disciples, ce sont des paroles de Jésus regroupées par l’évangéliste pour en faire un texte bien ordonné. 

Dans ce texte, un verbe revient 4 fois: « aimer »; aimer, au sens où Jean l’emploie, dépasse le sentiment, l’affection, la tendresse, ici, aimer a le sens de donner, de se donner, de remettre sa vie à quelqu’un, de lui faire confiance jusqu’à lui confier sa vie et son avenir.  

Jésus a dit à ses disciples : « Si quelqu’un m’aime » ; aimer le Christ, c’est reconnaître ce qu’il est, ce qu'il représente.  

En tant que croyant, nous avons raison de désirer que le Christ soit reconnu et aimé, mais ce serait ennuyeux, humainement et spirituellement appauvrissant si cela consisterait en la mise en oeuvre de modalités, de normes et de façons de faire fixées une fois pour toutes et qui seraient juste à reproduire. 

La page du Livre des Actes des Apôtres ( Actes 15, 1-2, 22-29 ), la première lecture de ce dimanche, nous présente les disciples qui, à partir d'une situation nouvelle et de conflit, ont débattu, réfléchit et pris des décisions sous le ''souffle'' de l'Esprit permettant d’adhérer à Jésus-Christ, dans le respect de l'histoire de chacun. 

Dans le Livre des Actes des Apôtres, il est précisé : « L’Esprit-Saint et nous-mêmes avons décidé de... ( Actes 15, 28 ) dans le contexte actuel, c’est sous sa mouvance et par la réflexion des baptisés débouchant sur des décisions adaptées, que se bâtit et vit l’Église locale. 

Pour vivre et agir dans cet esprit dans toutes les instances ecclésiales le ministre ordonné : diacre ou prêtre, a un rôle et une responsabilité de serviteur pour, par ses propositions de réflexion, permettre à chaque membre de bien assumer ses responsabilités. 

Pour progresser sur ce chemin, il y a les divers moyens : rencontres statutaires, rencontres de l'Equipe d'animation Pastorale, du Conseil Pastoral – voir ( a ) - de mouvements, de groupes et service d’Eglise, les rencontres de réflexions et d’échanges à partir de l'Evangile, les assemblées générales de communauté de paroisses ainsi que tout autre lieu de parole et de réflexion et comme moyen il y a, de même, le bulletin d’information qu’il s’appelle  Le Trait d’Union, Le Lien, le Quoi d’Neuf ou ait un autre titre, pour s’adresser à tous ceux qui habitent sur le territoire où est implantée une communauté de paroisses et dans lequel, outre diverses informations, il y a des propositions de réflexion concernant la vie de la société comme de l’Église. 

Tous ces moyens sont à mettre en pratique et à vivre dans un climat fraternel, à porter dans la prière personnelle, dans l’Eucharistie, la prière communautaire et à entretenir par le dialogue et la réflexion entre croyants et au-delà. 

L’Eglise n’est pas la Source d’elle-même : c’est signifié chaque année au début de la Veillée Pascale quand le cierge pascal, signe du Christ Lumière, est porté en procession dans l’église plongée dans l’obscurité. L’Eglise a sa source en Jésus-Christ et est animée par l’Esprit-Saint. Sous son impulsion l’Eglise dans son ensemble et chaque portion d’Eglise en particulier, a pour mission, non pas d’imposer sa façon de voir mais d’accompagner patiemment toute réflexion – et d'y apporter sa contribution - concernant le présent et l’avenir en tous les domaines de la vie des gens; quand on dit l’Église, il s’agit d’hommes et de femmes qui, à des titres divers, et selon leur responsabilité, s'en reconnaissent membres et se sentent concernés par son rôle et sa place dans la société.

 

( a ) Un extrait de la Charte, adoptée en 2003, du Conseil Pastoral de Bolwiller, Feldkirch, Pulversheim, Raedersheim, Ungersheim et qui définit quelques aspects de sa mission : «  Porter le souci de la formation à tous les niveaux. Assurer la bonne circulation des informations. Participer à la vie des communes. Être attentif à ce que vivent les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants. Sensibiliser les chrétiens pour qu’ils prennent leur place dans la vie sociale et associative »