Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Vendredi SAINT

Retour

Vendredi SAINT

Ce récit évoque sûrement en nous des paroles d’Évangile : celui qui veut être mon disciple, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive .... ou des paroles qui s’inspirent de l’Évangile : il faut savoir porter sa croix ..... il faut savoir souffrir .... et offrir ses souffrances au Christ .....   il faut savoir se sacrifier ....  

ce récit est l’affirmation que par sa mort sur la croix Jésus a sauvé les hommes .... il suscite aussi réflexions et questions, : en quoi, Jésus nous a ainsi sauvé ? qu’est-ce qui nous a sauvé dans la mort de Jésus ?  

il serait prétentieux de ma part de vouloir faire le tour de ces questions,  .... alors juste quelques points que j’ai retenu :

* dans la vie, dans notre vie, autour de nous, qu’est-ce que nous pouvons voir et constater .... entre autre chose ceci : ce qui est difficulté, drames, souffrances de toutes sortes risque toujours d’enfoncer, de faire ployer, d’écraser même, ceux et celles qui les subissent .... çà ne les sauve pas, ne les libère pas .....  si quelqu’un qui vit des choses difficiles rencontre un ou une autre qui l’aime, d’amitié, ou d’amour ..... çà, ....çà donne autre chose .... il peut être sauvé ainsi du désespoir,  de la déchéance .... du renfermement sur lui-même ....  celui ou celle qui aime ainsi l’autre n’a pas la partie facile, il lui faut durer, il lui faut de la patience .... parfois, il peut en souffrir, ....donner de soi-même, aimer jusqu’au bout ce n’est pas de la rigolade ....

En pensant  à de telles expériences humaines, revenons à la Passion et la mort de Jésus .... sa passion c’est d’abord  ses semblables et Dieu son Père, ... il aime passionnément les uns et l’autre, le tout-autre ....  vous savez Jésus, à en croire les Évangiles, n’était pas un mou, ou un fataliste, encore moins un résigné .... son amour, il l’a exprimé par des actes, des paroles, des façons de faire et d’être qui ont suscité des questions, des adhésions des critiques, des incompréhensions, des soupçons, ..des débats, de l’hostilité et de la haine .....

Au milieu de tous çà, Jésus est resté fidèle .... il n’a renié, ni les hommes, ni son Père ..  c’est cette fidélité qui lui donne la force d’affronter la vie ..... il est fidèle par amour, non par fanatisme .... lui, le Fils de Dieu, il a accepté la faiblesse, et les conséquences qui naissent de l’amour donné sans calcul, sans condition  .....voilà ce qui sauve, ce qui libère, ce qui ouvre l’horizon de toute vie ....

Quand St Jean campe Pilate montrant Jésus en disant : VOICI L’HOMME ..... c’est autre chose que : VOICI UN HOMME ....  pour St Jean et les premiers chrétiens le mot de désignation employé par Pilate a un autre sens : VOICI L’HOMME,

 voici celui qui sans faiblesse, sans calcul, sans faux-fuyant, sans compromission , a rendu visible l’amour que Dieu porte à chaque être humain  .....

frères et soeurs, ... c’est à cet HOMME-LA que nous avons donné notre foi .... c’est LUI qui nous appelle à porter notre croix, celle qui nait de l’amour risqué, de l’amour donné, de l’amour en actes qui libère, qui relève le prochain, qui le fait exister .....