Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Quelques homélies de 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 > Homélie du 10 juillet 2016

Retour

Homélie du 10 juillet 2016

 

15° DIMANCHE ORDINAIRE - ANNEE C 2016 – 9 07 à Raedesheim et 10 07 à Pulversheim

Peut être avez-vous pensé : '' oh là là, la retraite ne lui réussit pas, voilà qu'il se met à oublier des choses''… je n'ai pas oublié quelque chose avant l'Evangile, je l'ai fait omis exprès pour y revenir maintenant ...nous faisons souvent machinalement le geste + Gloire + à toi + Seigneur en oubliant quelque peu son sens : nous demandons ainsi + que la Parole de l'Evangile influence notre réflexion + qu'elle inspire nos paroles et + qu'elle motive les décisions qui mûrissent dans notre coeur

pour que ce soit ainsi, pour chacun d’entre nous, demandons à l’Esprit-Saint de venir ‘’ travailler ‘’ en nous. et de nous aider à réfléchir à l'Evangile et surtout à ce qu'il oriente nos façons d'être et de faire envers autrui

dans le prolongement de cet Evangile, pensons à ceux et celles qui, autour de nous, sont blessés par des rumeurs les concernant, par des paroles malveillantes ou méprisantes, des difficultés : maladie grave, chômage ou par des drames..

Notre passage d'Evangile se termine par un début, un envoi‘’ Va, et toi aussi, fais de même ! ‘’ Jésus invite l'homme à se mettre en mouvement...c'est pour nous un appel à regarder, à s'impliquer, à agir : pour retenir l'essentiel de cet Evangile on peut faire un jeu de mot  : la pointe n’en est pas moralisante, mais renversante...au début la question du docteur de la Loi a été :‘’Et qui donc est mon prochain ? ‘’ et à la fin de la parabole, Jésus renverse la problématique en lui demandant : ‘’ lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme ? .... ‘’ à juste titre le docteur de la Loi désigne le samaritain...

Le prochain est donc celui qui manifeste de la compassion, non celui qui en bénéficie, - celui qui se fait proche de quelqu’un - ce n’est plus l’autre à aimer , c’est celui qui se rend proche de quelqu’un qui aime son prochain .... pour être le ‘’ prochain ‘’ de quelqu’un, nous devons y aller... nous déplacer ‘’ - et alors, nous étant fait proche, nous aurons un prochain, mais, par expérience, nous le savons bien - ce n’est pas automatique ; la décision de nous approcher de quelqu'un est toujours nécessaire, même vis-à-vis de ceux et celles qui apparaissent les plus proches : parents, conjoints, enfants, amis, connaissances ...il peuvent rester ou devenir lointains...

en réalité la distance d’avec quelqu’un nous guette toujours.... c’est notre regard sur l’autre ou notre réticence à nous en approcher qui la créé,....  notre insouciance ou notre indifférence ..... ou peut être aussi notre habitude, quand on considère l’autre comme ‘’ faisant partie des meubles ‘’ ... comme la Parole de Dieu - dont nous a parlé la première lecture, - le prochain est dans notre cœur, ... c’est notre cœur qu’il faut réveiller et laisser parler pour pouvoir aller vers d’autres, pour être leur prochain .....

et puis, pensons à tous ceux et celles qui se sont rendu proche de nous à telle ou telle occasion, lors de tel ou tel événement difficile ou réjouissant… qu’ils nous ont relevé et remis en route.…qu’il nous ont accompagné un bout de chemin..... sachons l'apprécier à sa juste valeur

sachons aussi, à l'occasion, le faire comprendre aux intéressés.… n’attendons pas leur mort et le jour de leur enterrement pour le reconnaître et le dire...…

on peut aussi aller au-delà de la parabole : le samaritain a dit à l’aubergiste qu’il lui rendra tout ce qu’il aura dépensé en plus quand il repassera….celui qui passe auprès de nous et qui, toujours, repassera, c’est le Christ lui-même, - quand nous sommes blessés par les coups de la vie, par des déceptions, par des événements ….c’est lui qui nous voit , qui s’approche, nous relève et prends soin de nous….pas directement bien sûr, mais à travers d'autres qui se font nos prochains : ces temps-ci, quels visages ont-ils pour nous ?