Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Feuille Evangile pour dimanche 13 janvier 2019

Retour

Feuille Evangile pour dimanche 13 janvier 2019

 

  Pour une réflexion individuelle ou en groupe constitué : équipe de mouvement, équipe litugique ou autre.... 

 

Rencontre ''HALTE-EVANGILE'' ce vendredi 11 janvier 2019, 20 heures au presbytère d'Ungersheim  

 

Feuille Evangile internet pour dimanche 13 janvier 2019

- Baptême du Seigneur -

Evangile de Jésus-Christ selon Luc, 3,15-16,21-22 

15. En ce temps-là, le peuple venu auprès de Jean le Baptiste était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Christ.  

16. Jean s'adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu. » 

21.Comme tout le peuple se faisait baptiser et qu'après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s'ouvrit.  

22 . L'Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : «  Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » 

Commentaires et clefs de lecture 

Après avoir fait cavalier seul dans son évangile de l'enfance, Luc rejoint ici le travail de ses prédécesseurs ; Marc et la Source des paroles * - * c'est une collection de paroles de Jésus qu'on a nommé ''la Source des paroles'' ou source ''Q'', de l'allemand Quelle : Source - Constituée dans l’Église de Palestine, puis traduite en grec, cette collection fut mise par écrit dans les années 60-70 ; on la retrouve aussi, sous une forme légèrement différente, dans l'Evangile selon St Matthieu. 

Pour l’Evangile de la fête du Baptême de Jésus, un découpage : v 15-16 et 21-22. 

15-16 : l'attente du peuple et l'affirmation par Jean de sa vocation qui est du même ordre que celle des prophètes.  

21-22 : pour le peuple et pour Jésus c'est le même baptême : affirmation de la totale solidarité de Jésus avec le peuple. 

Luc passe sous silence le lieu de la scène et le personnage de Jean ( qui est déjà emprisonné ) De la sorte il gomme les attaches de la révélation au rite johannique ( de Jean Le Baptiste ) qui n'est plus de mise : le baptême avec de l'eau, rite de purification et de conversion - est remplacé par le baptême dans l'Esprit Saint et le feu en vue du témoignage. Dieu ''répond'' à Jésus en prière, indépendamment du baptême de Jean, ainsi est annoncée la connexion étroite qui existe, dans les Actes ( dont Luc est aussi l'auteur ) entre la prière de la communauté chrétienne et le don de l'Esprit qui donne la force de témoigner. La théophanie ( manifestation de Dieu ) comprend trois éléments : ‘’l'ouverture du ciel’’ qui établit la communication entre le monde de Dieu et le monde des hommes, la descente de l'Esprit et la ‘’voix’’ du Père 

Et aujourd'hui ? 

Baptisés dans l'Esprit Saint et le feu, nous sentons-nous concernés par ce que vivent nos semblables comme c’est évoqué dans un passage de la Prière Eucharistique III pour assemblées : «  Donne à tous les membres de l’Église de savoir lire les signes du temps à la lumière de la foi et de se dépenser sans relâche au service de l’Evangile. Rends-nous attentifs aux besoins de tous, afin que partageant leurs tristesses et leurs angoisses, leurs espérances et leurs joies, nous leur annoncions fidèlement la Bonne Nouvelle du salut et progressions avec eux sur le chemin de ton Royaume »  

Prenons-nous le temps de vérifier personnellement ou en relecture de vie dans un groupe, si nos paroles, nos comportements, nos initiatives envers d’autres sont en phase avec cette prière.  

Sommes-nous des compagnons de route pour eux selon le passage : « et progressions avec eux sur le chemin de ton Royaume » Cet exigeant compagnonnage, comment le vivons-nous ? Pensons à des personnes avec qui nous sommes en relation.  

Une réflexion à partir de l'Evangile du dimanche 13 janvier 2019 – Baptême de Jésus –  Luc 3,15-16,21-22 

Luc a composé son récit pour dire qui est Jésus, comment il s’est impliqué dans son peuple et quel Dieu il a révélé. 

L’évangéliste montre Jésus, recevant un baptême de purification et de conversion, alors qu’il n’en avait pas besoin ; homme parmi les hommes, il ne se met pas au-dessus d’eux, mais avec eux, il se fait solidaire d’eux : c’est Dieu qui ‘’vient’’, qui se plonge de façon bien repérable dans l’histoire humaine.  

Nous ne vivons donc pas dans un monde païen, mais dans un monde où Dieu s’est engagé et dans lequel il agit, c’est un chemin qui continue : le chemin des hommes et des femmes que nous avons à faire avec eux, écouter leurs besoins, leurs aspirations, le sens qu’ils donnent à ce qu’ils vivent etc... 

Plusieurs appels en découlent pour nous : reconnaître nos limites et nos faiblesses personnelles et celles de l’Église, écouter ce qui se cherche de vrai dans l’esprit et le coeur de ceux qui sont avec nous, aimer notre monde avec ses limites et ses erreurs, accepter parfois de subir les conséquences des erreurs des autres, participer à ce qui vise à faire progresser la société et l’Église. 

Le récit du baptême de Jésus nous révèle que Jésus est Dieu, Fils bien-aimé du Père, habité par l’Esprit Divin. « Le ciel s’ouvrit » a écrit Luc, la vraie nature de Jésus est révélée, la colombe est une comparaison, une image, pour dire que l’Esprit de Dieu est là dans l’espace humain et Jésus est appelé Fils bien-aimé en qui Dieu trouve sa joie ( ou dans l'ancienne traduction : «  ..met tout son amour » ),c’est la foi confessée par Luc et les premiers chrétiens -  

Le sens du récit du baptême de Jésus nous donne de regarder tout l’Evangile avec un autre regard et de prendre conscience que nos plus belles ‘’définitions’’ pour dire qui est Dieu ne sont que des balbutiements. 

En premier, il nous faut chercher dans l’expérience humaine les traces de sa présence pour découvrir qu’il est amour ; sur ce chemin, soyons assez humble pour reconnaître que sans l’Esprit de Dieu nous ne pouvons pas entrer dans une vraie relation avec le Christ et avec nos frères et sœurs en humanité.

''Rayonnons’’ au mieux, par notre façon d’être et de faire, le ‘’visage de Dieu’’ puisque Jésus est le visage humain de l’amour de Dieu, et que, par notre baptême, nous sommes membres de son Corps : sur ce plan, les paroles de l’apôtre Paul dans la lettre à Tite, ( 2ème lecture du jour ) peuvent nous éclairer : je le cite : ‘’ Par le bain du baptême il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit-Saint - cet Esprit, Dieu l’a répandu sur nous en abondance par Jésus-Christ. Reprenons cette parole à notre compte et redisons-nous : ‘’ par le baptême Dieu nous a fait renaître et il nous renouvelle dans l’Esprit-Saint , car cet Esprit, Dieu le répand sur nous en abondance par Jésus-Christ.... »  

Avec l’éclairage donné par l’apôtre Paul, quel sens donnons-nous à notre baptême ? Pour vivre en disciple du Christ, pour vivre notre vocation, notre mission de baptisés, trois attitudes importantes : 

- Prendre du recul devant les événements, immergé dans un monde difficile prendre le temps de le regarder et de chercher à comprendre ce qui s’y passe, car les jugements hâtifs et superficiels empêchent souvent de bien voir la réalité. 

- Prendre le temps pour regarder nos propres comportements : qu’est-ce qu’ils produisent ? est-ce qu’ils contribuent à faire progresser les choses dans le bon sens ? N’oublions pas que nos paroles et nos comportements peuvent être pour ceux et celles qui nous connaissent ‘’ l’image’’ de Dieu. 

- Aller en profondeur : c’est-à-dire : nous enraciner dans un double amour : celui de Dieu et de nos semblables ; c’est le chemin que Jésus a pris et sur lequel il nous appelle à le suivre.