Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Feuille Evangile pour dimanche 22 mars 2020

Retour

Feuille Evangile pour dimanche 22 mars 2020

 

  Pour une réflexion individuelle ou en groupe constitué : équipe de mouvement, équipe litugique ou autre..

 

Feuille Evangile Internet pour dimanche 22 mars 2020 Evangile du 4° dimanche de carême 

Version intégrale : Jn 9, 1 à 41 – Lecture brève: Jn 9, 1, 6-9, 13-17, 34-38 

En ce temps-là, en sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme aveugle de naissance. Il cracha à terre et avec la salive il fit de la boue : puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle, et il lui dit : »Va te laver à la piscine de Siloé » - ce nom se traduit Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava; quand il revint, il voyait. Ses voisins, et ceux qui l'avaient observé auparavant – car il était mendiant - dirent alors :”N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ?” Les uns disaient:” C’est lui” Les autres disaient: “Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble’’ Mais lui disait: “ C’est bien moi”.  

On l'amène aux pharisiens, lui l'ancien aveugle. Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. A leur tour, les pharisiens lui demandèrent comment il pouvait voir. Il leur répondit «  Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois” Parmi les pharisiens, certains disaient:” Cet homme n'est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat’’ D’autres disaient :”Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? Ainsi donc ils étaient divisés” Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle: “ Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ?” Il dit: ‘’C’est un prophète” Ils répliquèrent: “Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ?” Et ils le jetèrent dehors. Jésus apprit qu'ils l'avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : “Crois-tu au Fils de l’homme ?” Il répondit: “ Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ?” 

Jésus lui dit:” Tu le vois, et c’est lui qui te parle” Il dit: “ Je crois Seigneur” et il se prosterna devant lui. 

Commentaires et clefs de lecture 

Ce récit s’articule avec les chapitres 7 et 8, l’hostilité contre Jésus qui y est développée se concentre ici sur quelqu’un parce qu’il est en train de devenir disciple de Jésus. 

La mise en scène : Jésus qui façonne de la boue et en couvre les yeux de l’aveugle souligne que Jésus a commencé un travail dont l’efficacité symbolique n’apparaîtra qu’après le passage de l’aveugle auprès de la piscine de Siloé. La traduction du mot ‘’Siloé’’ : ‘’envoyé’’, fait de l’aveugle un messager obéissant* - *au sens ‘’d’écoutant’’ et le prépare à son témoignage personnel ultérieur. 

L’interrogatoire de l’aveugle mené par les autorités religieuses introduit un motif religieux nouveau : le signe a été fait le jour du sabbat. Dés lors le travail de Jésus, le jour du sabbat, le met en contradiction avec la Loi et ses exigences. 

Deux thèses s’affrontent : pour certains la guérison signifie violation de la Loi et donc péché, pour d’autres le signe signifie qu’il ne peut être pécheur. 

La séparation entre les hommes au sujet de Jésus se creuse… 

L’aveugle est allé au bout de la démarche, il est passé de ‘’ c’est un prophète’’ jusqu’à croire en Jésus Fils de l’homme contrairement aux pharisiens L’expulsion de l’aveugle qui voit et croit en Jésus fait allusion à l’expulsion des disciples de Jésus des synagogues - pour ‘’voir’’ tout le ‘’mouvement’’ de ce récit, se prendre le temps de lire la version intégrale - 

Et aujourd'hui ?  

Jésus a vu un homme dans une situation de dépendance et de faiblesse – il a discerné son besoin - et lui a proposé une démarche à sa portée. 

Voyons-nous les situations de dépendance et de faiblesse que vivent des personnes ? 

- que ce soit au plan matériel, relationnel, spirituel – Quelle(s) initiative(s) prenons-nous ( propositions de démarches ou de moyens ) - qui soient à leur portée ? 

Jésus, l’envoyé, ‘’envoie’’ - Siloé signifie ''envoyé'' - l’aveugle qui devient à son tour un envoyé auprès de ceux qui le connaissent et même des pharisiens. Comment, et vers qui sommes-nous envoyés ?  

Habituellement, c’est Jésus qui dit : « c’est moi » ou «  c’est bien moi » ici c’est celui qui peu à peu devient l’un de ses disciples qui dit « c’est bien moi »: première parole de son témoignage - et notre parole de témoignage, en quoi consiste-t-elle ? Cela passe aussi bien par des paroles que par des comportements.  

L'aveugle passe peu à peu « des ténèbres à la lumière » Jésus lui ‘’ouvre’’ les yeux, nous ‘’ouvre’’ les yeux pour ‘’le voir’’ et ‘’croire’’. Croire en lui, en quoi ça nous fait mieux voir ? Comment ? Quoi ? Qui ? Dans la période actuelle que ''voyons-nous'' de la portée et des enjeux des déclarations et des débats politiques ?  Qu'est-ce qui risque de nous ''obscurcir'' le regard'' ? Quels critères avons-nous pour mieux ''voir'' ? A quoi nous référons-nous, par exemple des textes de réflexion, pour affiner notre discernement ?