Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Quelques homélies de 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 > Homélie du 4° dimanche de Pâques 2019

Retour

Homélie du 4° dimanche de Pâques 2019

 

 

4° Dim. de Pâques B - Ev Jean 10, 27-30 – samedi 11 mai 2019 – EHPAD St Antoine Issenheim - je m'adresse à des résidents, laïcs, religieuses, religieux, prêtres qui ont entre 70 et 95 ans, aux religieuses de la communauté et à des personnes qui visitent quelqu'un de leur famille qui est résident

Pour bien comprendre le sens de ce passage d’Evangile, il est bon de se rappeler qu’au début du chapitre 10, Jésus dit aux juifs : « Je suis le vrai berger » Cette image du berger est au cœur de ce 4ème dimanche de Pâques qui est, tous les ans, la journée de prière pour les vocations, pour parler des vocations, entre autre celle de prêtres, on fait appel à la notion de berger des brebis - A priori, elle n’est pas à mettre en doute, ou à rejeter, il faut juste s’entendre sur sa portée, son contenu et d’abord affirmer que le vrai berger, l’unique berger qui conduit et guide les croyants, c’est le Christ, et lui seul, et que pour tous les membres de l’Eglise, tous sans exception, c’est sa voix qu’il s’agit d’entendre afin de le suivre 

A ce propos, j’aime bien ce que St Augustin avait dit aux chrétiens de la ville d’Hippone «  pour vous, je suis évêque et c’est une charge, avec vous je suis chrétien et c’est une grâce » C’est une parole qui a résonné en moi et en 1999, lors de mon accueil en tant que curé de Bollwiller-Pulversheim, à la place de ma profession de foi personnelle que j’étais d’abord censé affirmer, j’avais adapté la parole de St Augustin en disant : «  pour vous, je suis curé et c’est une responsabilité, avec vous je suis chrétien et c’est passionnant, alors, ensemble, proclamons la foi de notre baptême » c’est la vocation de baptisé qui est fondamentale : chacun, chacune de nous ici présent, est appelé à écouter la voix du Christ, lui qui nous connaît, et à le suivre – 

Là, il y a à se dire qu’il nous parle à travers les Evangiles, à travers des écrits d’Eglise, comme les encycliques récentes du pape François, et de même à travers des paroles de femmes et d’hommes de bonne volonté qui œuvrent pour un vivre ensemble fraternel… suivre le Christ : si c’est bien un choix personnel, n’est vrai que si nous sommes reliés à d’autres et que si nous sommes vraiment en chemin avec eux, et cela commence ici entre nous.

Alors prier pour les vocations... cette prière a, pour moi, plusieurs facettes : prier pour les vocations humaines : que tous soient le plus humain possible envers leurs semblables – prier pour les vocations de baptisés : que le plus grand nombre tiennent leur place dans la société et dans l’Église, - prier pour les vocations particulières : que tous, religieuses, religieux, diacres, prêtres, évêques cheminent à la suite du Christ parmi leurs frères et sœurs humains