Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Feuille Evangile pour dimanche 6 ocobre 2019

Retour

Feuille Evangile pour dimanche 6 ocobre 2019

Ce vendredi 4 octobre, journée de réflexion de 9 à 16 h  dans les locaux de l’Association  Oecuménique de la Source Nouvelle à Hartmannswiller  De 9 à 12 h, temps de méditation, puis réflexion à partir d’un texte – de 14 à 16 h : “ Puiser à la source de la parole de Dieu ” à partir de la feuille Evangile - On peut participer à l’ensemble ou à l’un des 2 temps

 

Feuille Evangile Internet pour dimanche 6 octobre 2019 - 27° dimanche du temps ordinaire - - Année C : - Luc 17, 5 à 10 -

En ce temps-là, les Apôtres dirent au Seigneur: « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici: “Déracine-toi, et va te planter dans la mer”, et il vous aurez obéit.

Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs: “Viens vite prendre à table”? Ne lui dira-t-il pas plutôt :”Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour ?’’ Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ? De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites: “Nous sommes de simples serviteurs: nous n’avons fait que notre devoir’’ ».

Dans le texte de la T.O.B., il n’y a pas beaucoup de différences, sauf à la fin :« A-t-il de la reconnaissance envers ce serviteur parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné ? De même, vous aussi, quand vous avez fait tout ce qui vous était ordonné, dites : «  Nous sommes des serviteurs quelconques. Nous avons fait seulement ce que nous devions faire ». Mais ça ne change rien au sens du texte.

Commentaires et clefs de lecture 

Les interlocuteurs changent ; ce sont les apôtres qui s’adressent au Seigneur de l’Eglise. 

A leur demande, il leur répond : « Si vous aviez de la foi, même de façon minime, c’est suffisant pour réaliser ce qui strictement impensable. Par le terme « foi », il faut évidemment entendre la réponse de l’homme à l’initiative de Dieu, et non quelque façon magique de contraindre Dieu à réaliser des prodiges.

Dans un second temps, c’est la parabole du serviteur. Avec l’application, les apôtres sont invités à se mettre à la place d’un maître qui s’adresse à l’un de ses serviteurs, puis à se reconnaître dans la situation inverse ; tout ce qu’ils devaient faire, ils l’ont fait…. 

On passe d’une histoire de la vie quotidienne à une évocation des rapports entre Dieu et ceux qui le servent en prenant soin de son peuple et en lui partageant le pain de vie. 

Que les responsables de la communauté chrétienne n’aillent pas se prévaloir devant Dieu du service - indispensable, mais d’un service malgré tout – qu’ils accomplissent. 

L’articulation avec la première réponse concernant la foi peut être celle-ci : ‘’ si avec le peu de foi dont vous plaignez vous pouvez faire des choses impensables, vous pouvez, de même, bien accomplir votre vocation de serviteur à l’image du Christ’’

Et aujourd’hui ? 

Le sens du terme ‘’servir’’ est ‘’large’’ : ‘’S’acquitter de certains devoirs, de certaines fonctions envers quelqu’un, envers une collectivité – Servir Dieu : lui rendre le culte qui lui est dû – Donner ses soins à quelque chose, s’y consacrer » ( Du Petit Larousse )

Comme ‘’porte d’entrée’’ pour une réflexion: une parole de Jésus-Christ dans l’Evangile selon St Jean « Je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir… » et un passage de la Prière Eucharistique n° 2 : « et nous te rendons grâce, car tu nous as choisis pour servir en ta présence… » Le Christ venu pour servir…. Nous rendons grâce, nous remercions Dieu d’avoir été choisis pour servir en sa présence….

En ayant en mémoire comment Jésus a servi ( cf les quatre Evangiles ) prenons le temps de relire des pans de notre vie ( sans remonter à ‘’Mathusalem’’… ) afin de voir où et comment nous servons en sa présence ? En quoi consiste ce ‘’servir’’ ? qui en bénéficie, comment ?

« Seigneur, augmente en nous la foi … » Avoir la foi : se fier à quelqu’un, faire et avoir confiance, croire….Quel(s) ‘’genre(s) de croire’’ nous anime ? Que croyons-nous ? En quoi, en qui, croyons-nous ? Qu’est-ce que ça nous fait faire, vivre, entreprendre, décider ?

Ayons conscience que la foi chrétienne, que le fait de croire en Dieu, ne tient pas lieu d’analyse de tout se qui se dit, se cherche, se débat et se profile comme décisions sociétales, par exemple en ce qui concerne la PMA ( Procréation Médicale Assistée ) pour toutes les femmes : informons-nous en lisant des analyses de sociologues, philosophes, psychologues, pédiatres…. pour se faire une opinion éclairée et pouvoir opter pour des moyens d’action adaptés et judicieux...