Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Prier et réfléchir > Mon Diieu, je ne crois pas....

Retour

Mon Diieu, je ne crois pas....

 

Mon Dieu, je ne crois pas,

Que tu fais tomber la pluie ou briller le soleil,

à la carte, à la demande, pour que pousse le blé du paysan chrétien,

 

Que tu trouves du travail au chômeur bien pensant

et laisse les autres chercher et ne jamais trouver

Que tu protèges de l’accident l’enfant dont la mère a prié

et laisse tuer le petit qui n’a pas de maman pour implorer le ciel

 

Que tu donnes toi-même à manger aux hommes,

quand nous le demandons, et les laisses mourir de faim 

quand nous cessons de supplier.

 

Mon Dieu, je ne crois pas,

Que tu nous conduis là où tu veux 

et que nous n’avons qu’à nous laisser guider,

Que tu nous envoies cette épreuve

et que nous n’avons qu’à l’accepter

Que tu nous offres ce succès

et que nous n’avons qu’à te remercier

Que lorsque tu le décides, enfin, tu rappelles à toi

celui ou celle que nous aimons et que nous n’avons qu’à nous résigner

 

Non mon Dieu, je ne crois pas,

Que tu es un dictateur possédant tous les pouvoirs, 

imposant ta volonté pour le bien de ton peuple


Que nous sommes des marionnettes, dont à ta guise, tu tires les ficelles 

Et que tu nous fais jouer un mystérieux scénario, dont tu as fixé depuis toujours

les moindres détails de la mise en scène

 

Non, je ne le crois pas, je ne le crois plus

Car je sais maintenant, ô mon Dieu

que tu ne le veux pas, que tu ne le peux pas,

Parce que tu es AMOUR

Parce que tu es PERE

et que nous sommes tes enfants

 

Je crois qu’au milieu de l’immense enchevêtrement 

des libertés humaines, 

Les événements qui nous atteignent, ceux que nous avons choisis,

et ceux que nous n’avons pas choisis, qu’ils soient bons ou mauvais,

Sources de joies ou de cruelles souffrances, 

Peuvent tous

Grâce à ton Esprit qui nous accompagne

Grâce à Toi qui nous aimes en ton Fils

Grâce à notre liberté s’ouvrant à ton Amour

Devenir par nous, et pour nous, chaque fois providentiels

 

Ô Dieu aimant

Devant moi si humble, si discret,

que je ne pourrai atteindre et comprendre 

qu’en étant tout petit

Donne-moi de croire de toutes mes forces

à ta seule «  Toute-Puissance » : 

La « Toute Puissance » de ton Amour

Je pourrai alors un jour, avec mes frères et sœurs réunis,

Fier d’avoir tenu ma place d’homme, de femme, libre,

Débordant de bonheur, 

T’entendre dire :

«  Va mon enfant, ta foi t’a sauvé »

                                                            ( auteur inconnu )