Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Homélies 2019 > Fête de tous les saints

Retour

Fête de tous les saints

 

Fête de tous les saints – Toussaint - 2019 - EHPAD St Antoine ISSENHEIM 

Nous fêtons donc les saints et les saintes de tous les temps.. et nous nous fêtons aussi, oui, nous sommes ici et maintenant des saintes et des saints… oh... non parce que nous serions arrivés au terme de notre chemin, mais simplement parce que nous sommes accompagnés par Dieu tout au long de notre vie…

d’ailleurs, tout au début, après la résurrection du Christ, quand on parlait de ceux qui, à Jérusalem, croyaient en lui , on disait d’eux : «  les saints qui sont à Jérusalem » saints, parce qu’ils avaient reçu les premiers dons de l’Esprit Saint, parce qu’ils étaient ainsi sanctifiés…..

j’en viens à l’Evangile avec la liste des Béatitudes que nous connaissions bien ; Heureux les pauvres de cœur, heureux les doux, heureux ceux qui ont faim et soif de justice, heureux les miséricordieux, heureux les artisans de paix, et heureux si on dit du mal de vous et si on vous insulte…

le terme « heureux », évoque un état, évoque le fait d’être heureux, 

mais d’après certains biblistes , le mot hébreux qu’on a traduit par «  heureux » signifie aussi «  debout » et «  en marche » 

cela me plaît bien, car là, nous sommes appelé à être actif… à être des chrétiens «  debout»  conscient de ce qu’ils sont et de qu’ils ont à faire, et

donc «  en marche » c’est-à-dire actifs, en parole, en comportement pour rendre quelque peu visible et concret ce que nous croyons...

En nous disant «  debout ! «  et «  en marche !» Jésus nous appelle à progresser et à faire grandir ce qu’il y a de bon en nous, de constructif, en tenant compte, et parfois même en prenant appui sur nos limites, sur nos échecs, sur ce qui nous fait souffrir, non pour en rester là, mais pour le dépasser. En tenant compte de ce que nous sommes, c’est à dire des hommes et des femmes limités, avec leurs défauts et leurs qualités, Jésus désire nous faire connaître le bonheur de vivre en communion avec Dieu, avec les autres, avec soi-même, comme lui-même s’est employé à le vivre durant son passage sur terre