Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Homélies 2019 > Jour de prière pour les défunts

Retour

Jour de prière pour les défunts

 

Homélie du samedi 2 novembre 2019 – Jour de prière pour les défunts – EHPAD St Antoine ISSENHEIM

Nous venons de proclamer notre foi, celle dans laquelle nous avons été baptisé ; ces paroles sont comme le condensé de la foi de l’Eglise de la fin du 3ème siècle, on appelle l’ensemble : le‘’Symbole des apôtres’’ c’est des évêques réunis en Concile qui l’ont ainsi nommé pour exprimer leur foi en fidélité à l’enseignement des 12 apôtres.

Comme en ce jour nous prions pour les défunts que nous croyons vivants en Dieu, j’ai fais le choix de m’arrêter à l’affirmation : «  Je crois à la résurrection de la chair - à la vie éternelle.... » - « La résurrection de la chair », qu’est-ce à dire ? Parle-t-on de notre corps charnel tel qu’on le voit et qu’on se voit maintenant ? Parle-t-on de l’âme ? ou d’autre chose qui nous serait caché ? 

La résurrection, si on se réfère à l’Evangile où il est question de Jésus ressuscité, c’est autre chose que l’immortalité de l’âme, c’est aussi autre chose que la reprise de la vie actuelle débarrassée des traces du vieillissement, de la maladie, du handicap et des blessures physiques -

Dans la Bible le mot ‘’chair’’ évoque à la fois la condition humaine en général et le fait que l’être humain a un corps visible par lequel il existe et entre en relation avec ses semblables : sans corps visible, pas de vie relationnelle possible. 

Donc le mot ‘’chair’’ nous dit que nous ne sommes pas destinés à devenir de purs esprits vaporeux et pour affirmer que dans la vie pleine et définitive en Dieu et avec lui on se reconnaîtra …..comment ? je ne le sais pas… on verra bien , le moment venu 

En attendant, ce qui est essentiel pour la vitalité de notre foi en Dieu et en la résurrection, ce n’est pas de tout comprendre une fois pour toutes, mais avant tout de vivre en ressuscité

 

Jésus nous révèle comment vivre une vraie relation à Dieu et aux autres, ‘’ une vie de ressuscité’’ : faire progresser la paix, la compréhension, la solidarité, la fraternité, pratiquer le pardon et la réconciliation, agir pour favoriser le mieux vivre ensemble….

 

En ce jour où, tout particulièrement, nous pensons à ceux et celles de nos familles qui sont morts, où nous prions pour eux, pensons surtout à qu’ils ont dit et fait pour vivre en ressuscité, et regardons comment nous-mêmes nous le faisons et pouvons encore le faire le mieux possible