Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > FICHE Evangile pour dimanche 25 octobre 2020

Retour

FICHE Evangile pour dimanche 25 octobre 2020

 

Fiche Evangile pour dimanche 25 octobre 2020

30ème dimanche du temps ordinaire - Année A - Mt 22, 34 à 40

En ce temps-là, les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, lui posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »

Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

 Commentaires et clefs de lecture

 Matthieu, dont l’Eglise * est harcelée par les pharisiens, a pris sur lui de créer ce climat de tension absent chez Marc, d’où le passage : ‘’pour le mettre à l’épreuve’’.

* Le terme ‘’Eglise’’ désigne ici une ou plusieurs communautés chrétiennes dont le nombre de membres est plus ou moins important

La question posée sur le grand commandement dans la Loi, reflète une préoccupation assez fréquente chez les maîtres juifs d’alors à qui l’on demandait un principe simple qui puisse orienter toute la vie religieuse. A l’époque, il y avait le Décalogue ( Les dix commandements ) et en plus, 613 préceptes dont 365 sont des interdictions ( tu ne feras pas ) et 248 des obligations ( tu feras

Dans sa réponse, Jésus cite le commandement de Dieu qui engage le tréfonds de la personne ( le coeur ), ses énergies ( son âme ) et ses pensées ( son esprit ) Ce commandement, tout juif le récite matin et soir dans la prière du Shema Israël ( Ecoute Israël ) cf Deutéronome 6, 4-5 (…tu aimeras le Seigneur ton Dieu… ) S’ajoute aussitôt le précepte de l’amour du prochain, cf Lévitique 19, 18 ( … c’est ainsi que tu aimeras ton prochain comme toi-même …) que Jésus considère comme ‘’semblable’’, c’est-à-dire : de même nature, de même qualité. L’amour de Dieu est ‘’sans limite’’ ; « de tout son cœur »... : l’amour du prochain ‘’se mesure’’ à l’amour qu’on se porte à soi-même, car quiconque se sait aimé de Dieu s’aimera lui-même. «De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » autrement dit, ils sont le fondement de tout ces écrits et de la pratique qui en découle.

Dans la Bible l’amour n’a rien à voir avec un sentiment livré aux variations saisonnières de l’affectivité : il s’agit de la décision de s’attacher à quelqu’un à qui l’on donne des droits sur soi et des actes concrets qui nourrissent cette décision.

Et aujourd’hui ?

Personnellement, comment je ‘’reçois’’ ces paroles de Jésus ?à quoi me rendent-elles plus particulièrement attentif ? mes paroles et mes comportements laissent-ils ‘’ transparaître’’ que je me laisse guider par ce ‘’double’’ commandement ? . ce double commandement, quel(s) aspect(s) de ma vie de croyant m’appelle-t-il à mieux ‘’soigner’’ ?

Et si je suis en situation de responsabilité pastorale, est-ce que ma façon d'accueillir toute personne qui fait une démarche auprès de moi pour une raison ou une autre, est-elle signe, reflet de ce double commandement que j'ai à coeur de pratiquer ? 

Est-ce que celui, celle, qui vient à moi, je l'aime en tant que mon prochain ? D’après mes paroles, mes réactions, mon attitude, peut-il se sentir aimé ?

L'aimer se déclinant en : bienveillance, dialogue fraternel, réflexions judicieuses, propositions constructives, recherche de solutions à ses difficultés, interpellation pour lui faire prendre conscience de quelque chose d’important concernant sa vie... etc…