Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Feuille Evangile pour dimanche 21 juin 2020

Retour

Feuille Evangile pour dimanche 21 juin 2020

Feuille Evangile internet pour dimanche 21 juin 2020 – Matthieu 10, 26-33 -

12° dimanche du temps ordinaire – Année A - 

En ce temps-là, Jésus disait à ses apôtres : 26 « Ne craignez pas les hommes ; rien n'est voilé qui ne sera dévoilé, rien n'est caché qui ne sera connu. 27 Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en pleine lumière ; ce que vous entendez au creux de l'oreille, proclamez-le sur les toits.

28 « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l'âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l'âme aussi bien que le corps. 29 Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille. 30 Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés. 31 Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus qu'une multitude de moineaux.

32 « Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux. 33 Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux. »

Commentaires 

Ayant annoncé les persécutions qui attendent les disciples ( 10, 16-23 ) Jésus en révèle les causes, à savoir l'identité profonde entre lui et les siens ( 10, 24-25 ) Il convient à présent de trouver un comportement approprié ; pour ce faire, l'évangéliste se sert d'une collection de paroles de Jésus utilisées aussi en Luc, 12, 2-3. Par trois fois, cet ordre : « Ne craignez pas » ; ne pas craindre c'est : « Oser parler » ( 26-27 ) «  se confier au Père »,( 28-31 ) « Penser au jugement final » ( 32-33 ). 

Vv 26-27 : La sagesse populaire dit que tout finit pas se savoir; d'autre part, Jésus est venu pour dévoiler «  les choses cachées depuis les origines » ( 13, 35 ) Les disciples ne doivent donc pas se taire mais «  dire au grand jour » ce que Jésus leur a confié, le proclamer «  sur les toits », sur ces terrasses des maisons orientales, un lieu idéal pour ameuter les populations.. 

Vv 28-31 : Les persécutés se trouveront écartelés entre deux craintes, celle des tortionnaires et celle de Dieu, or les premiers n'ont de pouvoir que sur la vie terrestre ( le corps ), tandis que Dieu dispose de la vie éternelle ( l'âme ) et que son jugement peut faire perdre les deux. - Les auteurs de cet évangile sont encore imprégnés par le judaïsme avec la notion de rétribution et de punition ( voir 25, 31-46 ) - la Géhenne est une vallée près de Jérusalem où on brûlait les déchets végétaux et autres détritus. Mais la peur doit céder à la confiance : ce Dieu juge, c'est « votre Père » dit Jésus. Les moineaux qu l'on cuit à la broche ne valent pas grand-chose, et pourtant Dieu veille à la survivance de leur espèce ; combien plus s'intéresse-t-il aux disciples, jusqu'à leur cheveux. Même mis à mort, ils sont assurés de la présence de Dieu, maître du corps et de l'âme.

Vv 32-33, dans la persécution, certains confesseront leur appartenance au Christ, d'autres la renieront ; au jugement final, en une sorte d'équivalence, Jésus aura fonction d'avocat.

Clefs de lecture

L'invitation à ne pas craindre et à s'en remettre au Père évoque le destin même de Jésus ( cf 10 24-25 ) Visiblement, l'évangéliste songe aux membres de sa communauté : certains chrétiens ont peut être apostasié devant les difficultés, d'autres, mêmes des prédicateurs, rendent un témoignage trop frileux.

Et aujourd'hui ? 

Compte tenu du contexte dans lequel nous vivons, legrand point de réflexion possible c'est : « se déclarer, ou non, pour Jésus » ; comme ce serait simple si on avait une liste de recommandations avec des cases à cocher au fur et à mesure de leur application

Par contre, nous avons une parole ''boussole'' :  « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Ecriture, la Loi et les Prophètes » ( Mt 7, 12 ) qui nous interroge quant à notre comportement et aussi une autre : « Il ne suffit pas de me dire Seigneur, Seigneur pour entrer dans le Royaume des cieux, mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux » ( Mt 7, 21 ) 

La volonté de Dieu ? .. c’est répandre de la vie, de l’amour, de la bienveillance, de la compassion etc..

Durant ces 3 mois de confinement, cela a été mis en œuvre par bien des professionnels et des bénévoles, apprécions-le à leur juste valeur ( tout en regrettant que certains individus ont fait montre d’égoïsme en montant des arnaques pour faire du profit )

En ce qui nous concerne, maintenant que la situation s’est améliorée, veillons à ne pas laisser retomber notre attention aux autres telle que nous l’avons pratiqué ces derniers temps.