Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > Fiche Evangile pour dimanche 24 octobre 2021

Retour

Fiche Evangile pour dimanche 24 octobre 2021

Fiche Evangile pour dimanche 24 octobre 2021 - 30ème dimanche du temps ordinaire – Année B- Marc, 10, 46b-52 En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait était assis au bord du chemin. Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus prends pitié de moi » Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : «Fils de David, prends pitié de moi »  Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : » Confiance, lève-toi, il t’appelle. » L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » - Rabbouni, que je retrouve la vue. » Et Jésus lui dit : » Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin. COMMENTAIRES Quand on vient de Transjordanie où Jésus est allé ( 10,1) Jéricho est la localité par laquelle on pénètre en Israël. C’est surtout pour Jésus une étape décisive dans sa marche vers Jérusalem ( 10,32 et 11,1) Il rencontre un homme très marginalisé : ‘’assis et à côté du chemin’', mais même figé dans sa solitude il est aussi un homme en recherche. Il appelle Jésus qui passe, son cri est l’expression d’une grande détresse et d’une incroyable confiance. Paradoxalement il ‘’voit’’ bien qui est Jésus de Nazareth, il l’appelle ‘’fils de David’’ ; c’est dans la tradition biblique l’appellation du messie attendu par le peuple élu ( promesse de Dieu faite à David : 2 Samuel, 7,1-17 ) Bartimée pose donc un acte de foi, à l’inverse de la foule qui veut le faire taire, avec un mouvement de rejet qui caractérise bien la société de l’époque. C’est sur son insistance que Jésus le fait appeler par ceux qui voulaient le faire taire…il y a, dans les mots de Jésus, l’offre à l’homme de quitter sa posture de ''mort'' ; « lève-toi » veut dire « ressuscite » en grec.. Bartimée quitte sa condition d’exclu, en jetant son manteau. Dans la Bible le vêtement symbolise la personnalité de celui qui le porte ( voir Exode 22,25-26 ) Bartimée ‘’quitte tout’’ pour suivre Jésus. Jésus répond à sa demande en lui disant que c’est sa foi qui l’a sauvé…( libéré ) ‘’Va’’ est un envoi…il qualifie de foi tout ce qui a précédé : ses cris et ses attitudes. Suivre Jésus, c’est l’attitude du disciple. ET AUOURD’HUI ? Deux niveaux d’interprétation : a) Il y a ce que nous ‘’disons’’ : nos prières, nos demandes, la participation aux célébrations… Question : est-ce que nos attitudes, nos comportements sont en phase avec nos prières ? Qu’est-ce qu’ils révèlent de nos convictions, de notre foi ? Les appels du Christ ‘’passent’’ aussi et sont déjà ‘’passés’’ par d’autres : à quelles occasions et comment cela s’est produit pour nous ? b) Si des paroles sont nécessaires pour rendre compte de la foi, elle ne sont pas forcément premières…Quand quelqu’un fait une démarche, une demande : baptême, mariage, 1ère communion, bénédiction à telle ou telle occasion etc…- qu’est-ce que cela nous ‘’révèle’’, nous ‘’dit’’, malgré toutes les ambiguïtés possibles, de ses convictions, de sa foi ? En plus général : quel est l’accueil et la place en Eglise des personnes en précarité matérielle, affective, spirituelle ? Il est indispensable de ‘’prendre’’ les gens au point où ils en sont, de leur proposer une réflexion adéquate qui peut leur faire entrevoir un chemin à prendre … Parfois, à trop les vouloir ‘’conscients’’ et cohérents, nous risquons, par nos exigences, de les repousser, de les bloquer et même de les faire fuir... Etre un croyant, c’est être un militant en pratiquant le « S’arrêter, regarder, évaluer, proposer, décider ’’ : …c’est, en quelque sorte, la démarche même de Jésus…