Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > FICHE Evangile pour dimanche 21 février 2021

Retour

FICHE Evangile pour dimanche 21 février 2021

Fiche Evangile pour dimanche 21 février 2021- Année B – 1° dimanche de Carême - Marc, 1, 12-15

 En ce temps-là, Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit le pousse au désert, et, dans le désert il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvage, et les anges le servaient.

Après l’arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l'Evangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l'Evangile. »

Commentaires et quelques clefs de lecture La scène du baptême, comme un jet de lumière, est à peine achevée que Marc nous montre Jésus entrer dans une zone d'ombre : « Aussitôt l'Esprit ( reçu lors du baptême ) le pousse au désert » L'arrière-fond de ce déplacement se trouve dans l'histoire d'Israël, à leur sortie d'Egypte les Hébreux sont entrés dans le désert du Sinaï, et là leur fidélité à Dieu a connu de rudes épreuves : cfr Exode 16, 1-4 – 17, 1-7 ). Marc présente Jésus refaisant, pour son compte, l'itinéraire spirituel du peuple de Dieu, sa plongée ( baptême ) dans les eaux du Jourdain évoquait la passage de la Mer Rouge par Israël ( Exode 13, 17 à 14, 31 ) Poussé au désert sous la conduite de l'Esprit saint, il y revit « les tentations » que l'ancien Israël a subies au désert du Sinaï. Tel un nouveau Moïse, Jésus accomplit le nouvel Exode : en sa personne fidèle se constitue déjà la nouveau peuple de Dieu. Marc souligne que Jésus faut tenté par Satan, nom donné dans la Bible depuis Job,1,6, à l'ennemi mystérieux qui s'oppose à l'établissement du règne de Dieu. Au contraire de Matthieu en 4,1-11, Marc est resté discret sur le contenu des tentations de Jésus, l'auteur invite ses lecteurs à rechercher les tentations que Jésus a rencontrées tout au long de sa mission. La mention des bêtes sauvages fait penser à la scène idyllique de l'ère messianique brossée par Isaïe, cf Is, 1, 1-6.. «  Les anges qui le servaient » signifie l'assistance divine.

La deuxième moitié de notre page d'Evangile forme un « sommaire », un panorama sur la mission de Jésus telle qu'elle va prendre corps dans les récits à venir. Marc y campe le héros dans le cadre principal de son activité et résume son message avec vigueur. 

La Galilée, dont les frontières sont très floues, met les Juifs en relation avec les territoires païens d'alentour. En en faisant le champ d'action prioritaire, Marc souligne que s'accomplit la prophétie messianique et universaliste d'Isaïe : Is 8,13 à 9,1. Marc conclut ce résumé du message de Jésus en mettant sur ses lèvres un appel pressant à se convertir pour accueillir dans la foi l'événement du règne de Dieu. Se convertir, c'est, en grec, littéralement : ''changer de mentalité''. 

L'évangéliste souligne, par les formules utilisées, la continuité de la mission de l’Église et donc de chacun de ses membres, avec celle de Jésus. 

Et aujourd’hui ?

Pour commencer, relisons le passage où est relaté le baptême de Jésus ( 1, 9-12 ) qui est conclut par « ..en toi, ( en Jésus ) je ( Dieu ) trouve ma joie ».En tant que baptisé, cette parole nous concerne, on peut dire qu’elle s’adresse à nous ; si Dieu a pu trouver sa joie en nous, c’est dans la mesure où nous avons été ‘’signe’’ de son amour par nos paroles, nos comportements, nos actes : relisons notre vécu de ces dernières semaines avec, comme critère, cette parole.

 Puis demandons-nous : - Quels sont les ''lieux'' vers lesquels nous-mêmes, après relecture de vie, discernons avoir été déjà comme ''poussés'' par l'Esprit ? Quels ''déplacements'' avons-nous ainsi fait et faisons-nous actuellement ?

 L’affirmation : « Le règne de Dieu est tout proche » - dans une autre traduction : « Le règne de Dieu est au milieu de vous » - Qu’en disons-nous ? Quels signes nous permettent d'y croire ? Là encore, c’est par la relecture de notre vie et d’événements que nous pouvons en discerner les signes.

« Convertissez-vous et croyez à l'Evangile. » : c'est la parole qui accompagne l'imposition des cendres. Durant les quarante jours de ce Carême 2021, à quelle(s) conversions(s), à quel(s) changement(s) de mentalité nous sentons-nous appelés, compte-tenu de notre vécu, des événements, des dialogues et discussions de ces dernières semaines ?