Accueil » De la poésie » Crépuscule

Crépuscule

La nuit descend sur la ville

Au firmament, l’étoile luit

Suspendue dans le ciel

Brillante, présence à l’infini.

 

La ligne bleue des Vosges

Se noie dans le feu orangé

Du soleil qui disparaît

Merveilleuse image du soir.

 

Mon regard, mes pensées

S’envolent dans l’atmosphère

Comme une rêverie éphémère

Que j’aimerais pour l’éternité.

 

Cette vue si douce à mes yeux

Cette étoile scintillante

Ce ciel couleur sang

Est comme un avant-goût des cieux.

 

Siam

Autres articles et écritures
En famille et autres lieux

Du moins marrant…

« J’aime les filles du Moenschberg J’aime les filles d’ la radiothérapie, J’aime ces filles, elles sont gentilles vous cal’ sur la table et rectifient

Lire la suite