Mes Articles à lire

Accueil > mes articles à lire > Passion Evangile > La fiche Evangile pour dimanche 9 mai 2021

Retour

La fiche Evangile pour dimanche 9 mai 2021

Fiche Evangile pour dimanche 9 mai 2021– Année B – Evangile de J-C selon St Jean, 15, 9 à 17 En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples: “ Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour; comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite Mon commandement, le voici:”Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera . Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.” Commentaires et clefs de lecture : Le mot « amour », le commandement de Jésus « Aimez-vous les uns les autres » n’apparaissent pas dans la première partie de l’Evangile de Jean ( Ch 1 à 12 ) Nous les trouvons dans la deuxième partie de son Evangile ainsi que dans les Lettres de Jean : 1ère lettre de St Jn, 4, 7-10 ( 2ème lecture du jour ) Il est vraisemblable que l’importance du commandement du Christ est rappelée de façon plus insistante aux moments où la communauté a le plus de difficultés à le vivre. La foi en ‘’ Jésus-Christ venu dans la chair ‘’ ( 1 Jn 4, 2 ) n’est pas admise par tous, et certains refusent de recevoir les envoyés de l’Ancien ( 3 Jn 10 ) ; une véritable scission se produit même dans la communauté ( 1 Jn, 2, 19 ) L’auteur insiste, dans ce contexte, sur l’union interne qui est indispensable dans le groupe chrétien : «  s’aimer les uns les autres » Demeurez : c’est la communion la plus forte qui soit, celle qui unit Jésus à son Père et qui unit ses disciples à lui-même. Dans la dernière partie de cette page d’Evangile Jésus s’adresse aux disciples, « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis….que votre fruit demeure  » :‘’porter du fruit’’ équivaut à ‘’aimer’’. Dans l’Evangile, l’amour, comme dans les écrit des Prophètes est une exigence concrète, une fidélité qui se concrétise dans des actes. De serviteurs, les disciples sont devenus amis ; Jésus les ''introduit'' : dans la connaissance du Père. Grâce à lui , ils sont comme lui aimé du Père.Les croyants de la communauté johannique sont isolés dans un monde qui leur est plutôt hostile, exclus par les Juifs, suspectés et parfois persécutés par le pouvoir impérial, faisant souvent partie des basses classes de la société, ils vont, à certaines périodes, privilégier la place de l'amour fraternel dans leur vie communautaire. Le mot «  commandements », d’après ce que j’ai lu un jour dans un traité de théologie, a le sens de : «  les rendez-vous auxquels Dieu, ou Jésus-Christ, convie son fidèle » Et aujourd'hui ? Commençons par la pratique de l'amour fraternel dans la vie en Eglise, les différents lieux d'Eglise actuels étant : groupe de réflexion, groupe de prière, équipe de mouvement, association de fidèles, chorale, équipe liturgique, équipe d'animation pastorale, conseil pastoral, conseil de fabrique etc…. On peut qualifier chacun de ces lieux de ‘’communauté’’ vu que les rencontres sont régulières et les groupes de petite taille où tous les membres se connaissent et donc se demander si l'amour fraternel y est effectif : est-ce que chacun y a la parole ? Est-ce que la parole est libre et les avis, différents, respectés et pris en compte s'ils s'avèrent pastoralement judicieux et dans l'esprit de l'Evangile ; les orientations, les initiatives, les décisions sont-elles le ''produit'' ( ou le fruit ) de la réflexion commune ou d'un seul membre qui l’impose aux autres. Cette réflexion qui concerne la vie interne d’une portion d’Eglise est à faire en même temps que celle qui concerne le comportement de tout chrétien dans son environnement humain : famille, amis, voisins, connaissances en tous lieux…. ; partout, en tant que chrétien, nous avons à être fraternel, de façon concrète, envers ceux et celles avec qui nous sommes en relation. Un rappel : être fraternel envers autrui c’est d’abord le respecter, écouter vraiment ce qu’il me dit comme convictions, préoccupations, inquiétudes, etc.. essayer de le comprendre, de le soutenir à bon escient etc. La pratique de l’amour fraternel au quotidien est constitutive de notre vocation de baptisés et dans son Encyclique «  Tous frères » le pape François donne une dimension universelle à cette pratique en la proposant à tous qu’elle que soit leur religion, leur philosophie etc.