Accueil » Annoncer Evangile » Fiche Evangile pour dimanche 17 décembre 2023

Fiche Evangile pour dimanche 17 décembre 2023

Fiche Evangile pour dimanche 17 décembre 2023
3ème dimanche de l’Avent – Année B – Jean, 1, 6-8, 19-28
Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. – Voici le témoignage de Jean quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : «  Qui es-tu? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. » Il lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Elie ? » Il répondit : «  Je ne le suis pas – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Elie, ni le Prophète ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale ». – Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain,à l’endroit où Jean baptisait.
Commentaires et clefs de lecture – Pour ce 3ème dimanche de l’Avent, la page d’Evangile est introduite par quelques versets : 6 à 8, du Prologue qui va de 1, 1 à 18, la suite :19 à 28, répond à la question : «  Qui est vraiment Jean ? Quel sens a ce qu’il fait ?
L’ensemble n’est pas un simple reportage, Jean, l’évangéliste, écrit pour des chrétiens qui vivent 40 à 50 ans après la résurrection de Jésus, il s’emploie donc à préciser les choses. Jean ( le Baptiste ) a refusé le titre de Christ ( Messie ) que certains voulaient lui donner à l’époque de la rédaction de l’Evangile, plus encore peut être qu’à l’époque où se passe la scène. La réponse reprend pour ainsi dire les versets 6 à 8 ; Jean n’est pas la Lumière, il en est seulement le témoin, – Il y eut un homme envoyé par Dieu…. – il ne peut offrir à ceux qui viennent à lui toute la réponse dont ils ont besoin.
Ce « Je ne suis pas » fait ressortir par contraste les «  Je suis »  par lesquels Jésus s’exprimera. Il subira, lui aussi, un interrogatoire du même genre dans le Temple : « Si tu es le Messie , ( le Christ ) dis-le nous ouvertement » Jn 10, 24. Jean témoigne devant les autorités religieuses, puis, par après, devant ses propres disciples, Jn 3, 22-30. A sa dernière mention dans l’Evangile selon St Jean, il sera reconnu comme un témoin fidèle : ce qu’il a dit de Jésus était vrai » Jn 10, 40-42.
Et aujourd’hui ? – Pour ne pas ”alourdir” « Commentaires et clefs de lecture » je n’ai rien mis au sujet du questionnement : « s’il est Elie ou le Prophète annoncé » mais je le traite dans la réflexion.
La question essentielle qui nous est posée par cette page d’Evangile c’est : «  Pour qui nous prenons-nous ? » … «  Qui sommes-nous vraiment, devant et pour les autres »
Il ne s’agit pas de se décrire sois-même ou de rédiger une fiche d’auto-définition plus ou moins complaisante qui ressemblerait fort à du ”nombrilisme” mais de repenser à ce que, ces derniers temps, nous avons dit, de l’attitude que nous avons eu face à ceux et celles qui sont venus à nous, de notre comportement à leur égard….
Pensons-nous avoir ainsi témoigné de ” Celui qui est au milieu de nous”, et pour ne pas nous ”payer de mots” il n’y a rien de mieux que de faire cette réflexion au sein d’un groupe
Nous sommes ”incorporé” au Christ du fait de notre baptême ; laïc, religieuse, religieux, diacre, prêtre, notre commune vocation c’est « baptisé »; vivons-là en ayant à coeur de témoigner, en paroles et en actes, de Celui en qui nous croyons.

Autres articles et écritures
Le château de “Schilkenhaim" d’après l’estampe du peintre hollandais Jean Van de Heyden ( 1637-1712 )
Qui suis-je ?

Je suis originaire de …

…Schiltigheim, ville qui est tout près de Strasbourg. ETYMOLOGIE DU NOM : selon de vieilles archives, un certain “Sciltung” s’établit au IXème siècle sur une colline

Lire la suite
Quelques homélies de 2015, 2016, 2017, 2018, 2019

Homélie de Pentecôte 14 mai 2016

Pentecôte C à Pulversheim – samedi soir 14 mai 2016- La Pentecôte, c’est maintenant.. oui, maintenant ; en entrée de cette célébration, nous avons bien chanté : Esprit

Lire la suite