Accueil » Annoncer Evangile » Fiche Evangile pour dimanche 3 septembre 2023

Fiche Evangile pour dimanche 3 septembre 2023

Fiche Evangile pour dimanche 3 septembre 2023 – 22° dimanche du temps ordinaire – Année A – Evangile de Jésus-Christ selon St Matthieu, 16, 21-27

En ce temps-là, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.

Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »

Quelques commentaires et clefs de lecture

En lisant ce passage d’Evangile, n’oublions pas que Matthieu, se référe à une discussion entre Jésus et ses disciples, écrit après la résurrection du Christ.

Cette première annonce de la Passion comporte un aparté avec Pierre et une instruction aux disciples. Quand Jésus dit : «  Qu’il lui fallait….. » il ne parle pas d’un destin inexorable

mais des conséquences de la mission qu’il avait accepté d’assumer et il avait bien conscience de l’hostilité des anciens, des grands prêtres et des scribes.

« et le troisième jour ressusciter » évoque une formulation de foi des premières communauté : « il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures » ( 1 Co, 15, 4 ) Si Jésus a bien exprimé sa confiance en son Père qui lui donnera la Vie par delà la mort, «  le troisième jour » c’est selon les Ecritures : en Osée 6, 2 : «  au bout de deux jours il nous aura rendu la vie, au troisième jour il nous relèvera et nous vivrons en sa présence » Les commentateurs juifs y lisaient l’annonce de la résurrection des justes à la fin des temps.

Pour Pierre, il était inconcevable que Jésus puisse passer par la souffrance et la mort ; pour lui le Messie, l’envoyé de Dieu, ne pouvait que triompher de ses adversaires ; Jésus invite Pierre à rester à sa place de disciple comme lui accepte sa place de Fils.

Jésus, plusieurs fois, a échappé à la lapidation ( je crois que dans l’Evangile selon St Jean il y a : « et ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter » ) et il croyait qu’il serait tué comme certains prophètes. L’expression « Prendre sa croix et suivre Jésus » est apparut après la résurrection.

L’instruction aux disciples comporte trois sentences bâties autour du mot «  vie » : celui que se fait ” le centre de son existence ” a perdu d’avance, et qui semble rater sa vie, en suivant le Christ, la réussira. La vie de l’homme ne se mesure pas à ce qu’il possède, mais à ce qu’il est ; il est responsable de son chemin au bout duquel il entrera, pour toujours, dans la gloire de Dieu. – « la gloire de Dieu » : c’est le rayonnement bienfaisant de son amour.

Et aujourd’hui ? :

«  Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera » Avec cette parole, relisons notre vie : pour suivre Jésus, quels choix avons-nous déjà été amené à faire ? Quels changements d’orientation de vie avons-nous ainsi vécus ? A quoi avons-nous accepté de renoncer ? ( au plan de nos façons de vivre, de faire et de nos comportements… )

Que disons-nous de notre vie ; tout au long de notre chemin, que trouvons-nous ?

Autres articles et écritures
Des textes à méditer

Des livres à découvrir

Des livres à découvrir: voir les photos ci-contre.   RECENSION par Jean Rigal   Paul MAIRE, Le Monde, L’Eglise, et la Crise. Beaurepaire, 235 p.

Lire la suite