Accueil » Homélies 2019 - 2020 » Homélie du 16° dimanche du temps ordinaire de l’année C

Homélie du 16° dimanche du temps ordinaire de l’année C

16° DIMANCHE ANNEE C – 20 et 21 juillet 2019 à Pulversheim et à Bollwiller

Aujourd’hui, nous pouvons faire un constat : sans l’implication active des femmes à tous les niveaux, l’Église ne pourrait pas remplir ses missions, bien sûr, il n’y a pas encore autant de femmes que d’hommes dans les instances de décision, mais il y a des théologiennes de renom et pour ce qui concerne notre diocèse, il y a plus de coopératrices en pastorale que de coopérateurs…un autre constat : il y a encore bien des chrétiens qui ont quelques réticences et réserves quant à la place et au rôle des femmes dans l’Église, cela devait déjà être le cas du temps de Luc si on se réfère à ce passage d’Evangile 

en son temps, l’attitude de Marthe, la maîtresse de maison est conventionnelle : elle s’affaire à de multiples services, ce qui est conforme au rôle des femmes-disciples – celle de Marie est conforme à l’attitude du parfait disciple : assis comme il se doit aux pieds de son maître pour recevoir son enseignement et le mettre en pratique… c’est très classique – ce qui ne l’est pas, c’est qu’avec Marie il s’agit d’une femme ! 

Jésus encourage donc une femme à écouter et à suivre son enseignement et affirme ainsi que comme disciple elle n’est pas cantonnée au service des tables, à l’intendance et aux œuvres de charité – dans les premières communautés, ce n’était pas si évident que cela qu’une femme soit ainsi à l’écoute de la Parole du Christ et s’en fasse la servante, c’est ce qui a motivé l’évangéliste à faire référence à l’épisode de Marthe et Marie pour bien montrer que le Seigneur lui-même en est à l’origine.

Marthe et Marie illustrent en quelque sorte, les qualités complémentaires et indissociables du disciple et donc des chrétiens que nous sommes  : une disponibilité aussi équilibrée que possible à l’écoute du Christ et à celle de nos frères et sœurs humains en mettant en premier l’accueil et l’écoute du Christ, remarquez que si nous mettons en premier l’accueil et l’écoute de nos semblables cela peut et devrait, de même, nous appeler à accueillir et à écouter le Christ 

Plusieurs fois dans l’Évangile est souligné l’importance de la Parole et de ce qu’elle produit

Ecouter la Parole et la mettre en pratique , c’est comme bâtir sa maison sur le roc – Ecouter la Parole et la laisser agir dans sa vie, c’est être une terre qui donne beaucoup de fruits et dans l’Ancien Testament : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu….

Accueillr et Ecouter la Parole Vivante qu’est Jésus-Christ, c’est la meilleure part et non la seule….. la Parole du Christ est présentée, non comme étant le tout de la vie du chrétien, mais comme étant ce qui irrigue, ce qui imprègne, la vie du disciple, du chrétien.…faisons donc de notre mieux pour accueillir la Parole du Christ, et d’abord le Christ lui-même, au coeur de notre vie, pour le laisser l’irriguer et l’orienter 

pour cela, ne vous contentez surtout pas de ce que je viens de vous proposer comme réflexion : prenez aussi les moyens pour faire votre propre réflexion : il y a des revues et des livres qui donnent des pistes pour cela… utilisez-les ! voici l’un d’eux dans lequel je puise moi-même pour ne pas dire n’importe quoi dans une homélie ( montrez le livre ‘’Commentaires’’ Evangile de Luc)

Autres articles et écritures
Prier et réfléchir

Faire l’Eglise du Christ

Nous aimons notre Eglise avec ses limites et ses richesses, c’est notre Mère. C’est pourquoi nous la respectons tout en rêvant qu’elle soit toujours plus

Lire la suite