Accueil » Homélies 2019 - 2020 » Homélie du 33° dimanche du temps ordinaire Année C 2019

Homélie du 33° dimanche du temps ordinaire Année C 2019

 33ème dimanche du T.O. Année C – 17 novembre 2019

                    – EHPAD ST Antoine à ISSENHEIM 

Toutes ces descriptions devaient être inquiétantes pour les chrétiens du temps de Luc, mais Jésus, Luc, les chrétiens de son temps, interprètent tous ces événements pour en dégager leur sens dans l’histoire du salut, la libération totale en Dieu de l’humanité En attendant ce jour, pour le croyant, de toute mort, une vie peut germer – de tout mal, un bien peut germer – il y a ce qui disparaît et ce qui germe et pousse

et ce qui germe, ce qui pousse, ne nous ramène jamais à la situation d’avant: c’est vrai pour l’Eglise : une manière de lire et de comprendre l’Evangile a émergé depuis le Concile Vatican II – en notre temps une autre organisation en Eglise se met progressivement en place – et c’est vrai pour la société : nous pouvons repérer tous les changements qui se sont produits – nous avons beau soupirer après le passé, il ne reviendra pas – et c’est vrai pour nous-mêmes, en principe, nous ne régressons pas – nous progressons – bien sûr, on peut, dans la tête, se ‘’cramponner’’ au passé – c’est peine perdu ; il n’existe plus – alors ? comment nous situer ? « Voici que vient le jour du Seigneur »  avait écrit le prophète Malachie : il pense à la venue définitive de ce jour qui doit mettre un terme à l’histoire de l’humanité.

Mais cette parole est aussi actuelle car c’est chaque jour, le jour du Seigneur ! Il vient chaque jour car il est Vie et les signes de cette vie sont nombreux : chaque fois que des hommes refusent de céder aux forces de haine et œuvrent pour la compréhension mutuelle chaque fois que des artisans de paix, au plus fort des violences, font entendre leur voix – chaque fois que des hommes mettent, dans leur vie, de l’amour pour leurs semblables, Dieu est présent 

La conclusion de notre page d’Evangile sonne comme un appel:

«  C’est pas votre persévérance que vous garderez la vie «  

Cela nous appelle à croire que tout être humain doit être respecté, car il y a en chacun une trace, un signe de la présence de Dieu…. cela nous appelle à croire que tout être humain peut contribuer, même si c’est modestement , à garder le monde autour de lui humain et vivable selon la volonté de Dieu .. 

et nous pouvons prier, avec persévérance, pour que beaucoup d’êtres humains soient sur ce chemin-là

Autres articles et écritures
Des recettes de cuisine

Poulet thaï

Poulet thaï : pour 2/3 personnes :   2 à 3 filets ou escalopes de poulet, de l’huile d’olive, 1 brick de lait de coco

Lire la suite