Accueil » De l'humour » Première série de blagues

Première série de blagues

Rions un peu !…

Quand nous rions, nous fatiguons moins de muscles faciaux que si ‘’nous tirons une tronche ‘’

Pyjama – Racontez une visite au zoo, demande l’institutrice. Un petit garçon écrit: c’est au zoo que j’ai vu les  animaux les plus paresseux, c’est les zèbres, nous sommes arrivés à 15 heures et ils étaient encore en pyjama !

Une idée – Pierre, aide-moi, dit une femme à son futur mari;  un de mes amis m’a demandé ce que je te trouve, as-tu une idée de ce que je pourrais bien lui répondre la prochaine fois que je le verrais ?

Patience – On pose à un centenaire la question classique:  comment avez-vous fait pour atteindre un tel âge ?  Et le centenaire de répondre:’’j’avais de la patience’’.

Malin – En voyant les mariés sortir de l’église, un petit garçon se met à rire aux éclats en agitant le doigt en direction du marié…. au bout de 5 minutes, intrigué, un des invités lui demande la raison de son hilarité, ‘’ lui, c’est  un malin – arrive-t-il à articuler – il est entré avec une vieille et il ressort avec une jeune !’’ ( histoire vraie )

Le choix – Au cours d’une cérémonie de mariage, alors que trois hommes entourent la mariée ( le mari et 2 témoins ) un petit garçon tire sa mère par la manche et lui demande: ‘’Maman, c’est maintenant qu’elle en  choisit un ?’’ ( histoire vraie ) En classe – Un élève lève le doigt : M’sieur, j’aimerais savoir qui a inventé la poudre … Et pourqoui donc ?  Parce que mon papa a dit que ce n’était pas vous !

Notion de temps – Stéphane en CP, rentre de l’école et demande à sa maman: ‘’ tu as des photo où tu es petite fille ?’’… ‘’oui – lui répond-t-elle… mais qu’est  ce que tu veux en faire ?’’, Et stéphane annonce: ’’ C’est  pour emporter à l’école car la maîtresse a dit qu’on doit apporter des images sur la préhistoire !’’ ( histoire vraie ) 

 Logique – Un grand père, circule sur son vieux ‘’clou’’…  il passe allègrement à un STOP sans le marquer ! Trente mètres plus loin deux gendarmes  l’arrêtent:’’ Alors grand père comme ça on ne voit pas le STOP ? ‘’Si, si ‘’ réplique ce dernier – ‘’ le STOP, je l’ai vu, mais pas vous, sinon je m’y serais arrêté ! ( histoire vraie )

Visite guidée – Dans un château un guide montre un grand lit à baldaquin, ‘’ Songez, mesdames, messieurs,que huit rois y ont dormi !’’ Une voix d’enfant s’élève : ‘’ Ce qu’ils devaient être serrés !’’

Chez le coiffeur – ‘’ Et toi petit quelle coupe désire tu ? Comme celle de papa ! C’est-à-dire ? Avec la peau par-dessus ! ‘’

Réorganisation de l’entrée du purgatoire – Un jour, St Pierre trouve que l’entrée au purgatoire fait un peu désordre; il décide de faire un essai de réorganisation. Il commence par les hommes mariés, pour son essai, il réalise une pancarte: ‘’Ici, c’est pour les hommes qui estiment qu’ils étaient dominés par leur femme’’ et pour équilibrer, il en fait une:’’ Ici, c’est pour les  hommes qui estiment qu’ils n’étaient pas dominés par leur femme’’…. et il attend pour voir… au bout  de la journée, il y a une grande file d’attente devant la première pancarte…. et un seul homme devant la seconde….intrigué, il s’adresse à l’homme: ‘’ Vous êtes sûr d’être devant la bonne pancarte ? ’’… ’’ oui,oui’’ répond ce dernier‘’ c’est ma femme qui m’a dit de me mettre ici !’’.

Affaire de lunettes : Le soir, à Paris, sur un pont qui enjambe la Seine, un gardien de la paix remarque  un passant, l’air bizarre, penché sur le parapet et en train de regarder vers l’eau…il a tellement l’air désemparé que l’agent s’approche et lui demande: ‘’çà ne va pas bien ? ‘’ – ‘’Oh, non, quand je me suis penché pour mieux voir le bateau qui passait, mes lunettes sont tombées dans la Loire’’ – ‘’Dans la Loire… vous vousvoulez dire dans la Seine’’ ‘’ Ben, vous savez, – répond le passant – moi, sans mes lunettes…’’

Safari : Dans la brousse, deux chasseurs discutent : ‘’Il y a longtemps – demande l’un à l’autre – que vous chassez l’éléphant ?’’ -‘’Non, pas précisément – répond l’interpellé – je suis venu tout d’abord pour chasser les papillons, mais j’ai cassé mes lunettes’’.

Ca s’arrose : Le directeur d’une entreprise surprend son comptable en train de boire une coupe de champagne – ‘’Comment… vous buvez maintenant du champagne  pendant vos heures de travail ?’’ –  ‘’non, non – répond celui-ci – j’arrose juste le 5ème anniversaire de ma dernière augmentation’’.

C’est logique : Dans un restaurant, un nouveau client commande deux apéro avant le  repas. Le lendemain, pareil, et cela continue pendant 2 semaines. Intrigué, le serveur se risque un jour à lui demander : ‘’excusez-moi, mais je me demande depuis quelques jours  pourquoi vous commandez deux apéro ‘’ – ‘’ah oui, vous ne pouvez pas savoir, j’ai un ami qui habite très loin d’ici, alors, comme ça c’est comme si je trinquais avec  lui ‘’ – Au bout de quelques semaines, le client se met à commander un seul apéro.  …. le serveur, après plusieurs jours, ne résiste pas… il risque : ‘’Vous allez me trouver assez sans gêne… votre ami, vous vous êtes brouillé avec lui ?’’ – ‘’non, non, je lui ai téléphoné hier soir’’ – le serveur reprend :’’ je ne comprends pas, vous ne trinquez plusavec lui ?’’ – ‘’Ah oui, j’ai oublié de vous le dire, j’ai arrêté de boire de l’alcool !’’

Le pilote : Deux souris se promènent le soir dans les champs… tout d’un coup unechauve-souris les frôle, l’une d’entre-elle, effrayée demande: ‘’Qu’est-ce que c’est ?’’ ‘’T’en fais pas – lui rétorque l’autre – c’est mon fiancé, il est pilote !’’

Le langage des fleurs : Un type entre chez un fleuriste. Il voit une pancarte et y lit : ‘’ Dites-le avec des fleurs ‘’. Alors, il appelle la vendeuse et lui glisse: ‘’ Je voudrais des fleurs artificielles… c’est pour un mensonge… ‘’

 Mini-voiture : Dupont est occupé à laver sa mini-voiture. Il se sert de  l’arrosoir du jardin. Son voisin le regarde, ‘’planté‘’sur le trottoir; comme l’arrosage continue, il l’appelle: ‘’Hé, ne te fatique pas comme ça, elle ne grandira plus ! ‘’.

Chez le boucher : Un client:’’ Dites donc, ce steak que j’ai acheté chez vous,il n’était même pas bon pour en faire une semelle de soulier – Et depuis quand voulez-vous utiliser un de mes steaks pour en faire une semelle de soulier ? ‘’

Frère ou soeur -Une dame demande à un petit garçon : Alors, tu es content d’avoir une petite soeur ? Oh oui ! – répond le gamin  Tu n’aurais pas préféré un petit frère ? Bof.. oui… mais j’ai regardé, y a pas beaucoup de différence.

Question de pattes -Maman ! Maman ! Elles ont des pattes les olives ? Qu’est-ce que tu racontes ? Bien sûr que non ! Ben, alors, j’ai avalé un cafard !

C’est logique – A un carrefour, un agent interpelle une dame qui est au volant de sa voiture : Alors, vous ne comprenez pas ce que ça veut dire  quand je lève la main ? – Oh, si, je sus institutrice depuis vingt ans, allez y, mais dépêchez-vous !

Effet de surprise – Un écolier, du côté de Berne, arrive à l’école avec un retard important, de plus il a les mains écorchées, et son nez est éraflé. L’instituteur lui demande ce qui lui est arrivé – J’ai glissé sur un escargot et je suis tombé – Tu ne pouvais pas faire attention et ne pas marcher dessus ? Mais M’sieur… je ne l’ai pas vu,  il est arrivé par derrière !

Publicité – En classe, un gamin un peu déluré lève la main – Oui, dit  l’instutrice, qu’est-ce que tu veux dire : Le gamin : vous avez vu mon zizi ? – Toi, tu va rester un moment à 4 heures ! Le gamin triomphant lance à ses copains : vous avez vu, la pub, ça marche toujours !

Le mensonge – Le curé d’une paroisse annonce à la fin de la messe que  dimanche suivant il prêchera au sujet du mensonge. Pour que chacun s’y prépare il demande de lire dans l’Evangile selon St Marc le chapitre 17, versets 12 à 25. Le dimanche d’après, avant de commencer l’homélie sur le thème annoncé, il demande qui a lu ce qu’il avait proposé; dans l’assemblée, presque toutes les mains se lèvent… le curé, avec un grand sourire :‘’ mes frères et soeurs, l’Evangile selon St Marc  n’a que 16 chapitres...”

 Fatalisme : ( c’est encore une histoire de curé… ) Une paroissienne rencontre le curé qui, c’est officiel est nommé ailleurs. Elle dit, avec un soupir, “ je me demande bien quel genre de curé on va avoir aprés vous ? “ Lui, voulant la rassurer: ’’ Oh, vous aurez sûrement quelqu’un de mieux comme moi !”. Elle, l’air désabusé  “ Je n’y crois plus… votre prédécesseur nous avait déjà affirmé cela !

Résignation : Un gars, ayant bien ‘’arrosé’’ un événement, rentre, de nuit, à pied chez lui. Il emprunte une large allée, mal éclairée, plantée de platanes, il se cogne à l’un d’eux, s’écarte en disant:’’pardon monsieur’’. Il se remet en route et se cogne au prochain platane; comme la première fois, il s’écarte en disant:’’pardon monsieur’’… la même chose se reproduit encore trois fois…  résigné, il se met de côté, s’assied par terre en disant: ‘’zut et rezut, mais c’est une procession !’’

Adam et Eve, version contemporaine : Au bout d’un certain temps de vie  commune avec Eve, Adam trouve que le ‘’producteur” a fait des erreurs… et il demande audience à Dieu, ce dernier le re- çoit et  Adam lui demande: “Pourquoi as-tu fait Eve si joile ?Ca n’est pas de tout repos ! “ Dieu lui répond: ‘’ mais c’est pour te faire plaisir” – Adam repart tout guilleret… et redemande audience un mois après avec la question : “ Mais pourquoi l’as-tu fait si compliquée ?” – Réponse de Dieu : ‘’ Pour que tu ne t’ennuies pas avec elle ’’ Ah, oui,se dit Adam, c’est vrai ça. Deux mois après, nouvelle démarche avec une autre question: Je ne comprends pas… pourquoi tu l’as fait si bête ! … et Dieu lui répond avec un large sourire : “ Mais, pour qu’elle arrive à t’aimer ! “

Autres articles et écritures
De l'humour

Deuxième série de blagues

Précaution : deux gamins rentrent du caté, l’un demande à l’autre : “ on prie chez toi avant de manger ? ‘’ – l’autre répond : ‘’ non, non, ce n’est

Lire la suite
"Je m’appelle Johnny... yaa, yaa, miner maichter het e fogel" Traduction : "oui, oui, mon maître a un oiseau"...
Autres centres d'intérêts

Passion mainate

C’est début décembre 2002 que j’ai vu une annonce dans le ‘’Petites Annonces de Mulhouse’’ où il était proposé à la vente, avec sa cage.

Lire la suite