Accueil » Annoncer Evangile » Une réflexion pour dimanche 12 novembre 2023

Une réflexion pour dimanche 12 novembre 2023

Une réflexion à partir de l’Evangile du dimanche 12 novembre 2023 – Matthieu, 25, 1-13
Ce qui est important pour tout chrétien, c’est de chercher à mener, à conduire sa vie de telle façon qu’elle soit une préparation, au fil des jours, à la rencontre définitive, totale, avec le Christ.
« le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces… » la parabole est destinée à faire réfléchir, à réveiller, à garder en éveil : l’époux, c’est le Christ, les dix jeunes filles, c’est l’Eglise, ce sont les communautés de croyants avec leurs diversités, qui vivent dans l’attente du retour, en pleine lumière, de Jésus-Christ. Le récit met en scène les insouciantes et les prévoyantes. Insouciance : particularité de quelqu’un qui ne se soucie de rien – prévoyance : au sens de soin mis à prendre des précautions pour l’avenir » Cela vaut pour tous les aspects de notre vie, et en premier pour notre façon de vivre notre baptême.
Notre vocation de chrétien ne fait pas de nous des gens constamment angoissés par la perspective d’encourir le jugement de Dieu, ni des gens fatalistes ou résignés devant les aléas de la vie en société et en Eglise. Le temps de vivre, le temps où nous cheminons en cette vie, c’est le temps du désir sans cesse renouvelé.
Le Christ, à travers des médiations ( Evangile, Encycliques, Exhortations apostoliques …) s’adresse aux insatisfaits, à ceux et celles qui désirent contribuer à faire émerger un autre monde ; un monde à l’image du désir de Dieu, un monde où progresse entre les hommes et les peuples la paix, la justice, la solidarité, la compassion, la fraternité, l’amitié ; du coup les lampes des jeunes filles et l’huile pour les alimenter peuvent être vues comme le désir qui est censé habiter et animer tout chrétien.
Dans notre vie, le désir de connaître le Christ, de le suivre, de le rencontrer est donc toujours appelé à se traduire par l’aspiration à plus de vérité dans les relations humaines, à plus de justice, de paix, à la mise en œuvre d’un vivre ensemble où chacun soit reconnu, respecté.
On peut penser : « c’est bien de le désirer, mais dans la réalité, ce n’est pas tout à fait comme cela » : il y a des pays où il y a des violences, la guerre, chez nous, il y a la pauvreté, la précarité, le chômage pour des milliers de personnes, etc .. mais il y a aussi des hommes, des femmes, des jeunes et même des enfants qui ne s’en font pas une raison et agissent pour que les choses changent, et parmi eux il y a des chrétiens qui ont en mémoire la parole : « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour, ni l’heure », nous ne savons pas le moment où, par delà le passage de la mort, nous irons à la rencontre de Dieu – ou est-ce lui viendra vers nous ?
Ce n’est pas un avertissement qui devrait nous angoisser, mais plutôt une parole pour nous inciter à être présents et actifs, selon nos possibilités, là où se joue quelque chose de l’avenir de notre société comme de l’Église ; pour l’un comme pour l’autre cela commence au plus près de nous.
Pensons à notre chemin de vie, à ce que nous avons vécu jusqu’ici, à ce que nous avons donné de nous-mêmes pour donner réalité à tel ou tel projet, à ce à quoi nous avons pu participer et regardons surtout dans quoi nous sommes partie prenante soit personnellement ou en lien avec d’autres
Pour ne pas être ou devenir insouciant, pour ne pas laisser s’éteindre la lampe de notre désir, veillons à avoir toujours de l’huile en réserve, c’est-à-dire : faisons et refaisons le choix de suivre le Christ, de vivre une vie ‘’pétrie’’ d’Evangile en relation avec toute personne, qu’elle que soit son pays d’origine, ses convictions ou sa religion, qui a en elle le désir d’un monde autre et qui fait quelque chose dans ce sens. Pour ne pas nous payer de mots, veillons à avoir des lieux où, avec d’autres personnes, nous pouvons ‘’relire’’ notre vie.

Autres articles et écritures
Prier et réfléchir

Se réjouir

Message propPrendre du temps, pour n’avoir d’autre occupation que se réjouir de la présence des aimés, des heures passées ensemble sans autre préoccupation que se

Lire la suite