Accueil » Annoncer Evangile » Une réflexion pour dimanche 21 janvier 2024

Une réflexion pour dimanche 21 janvier 2024

Une réflexion à partir de l’Evangile du 21 janvier 2024 – Marc, 1, 14-20 – en lien avec la semaine de prière pour l’unité des chrétiens du 18 au 25 janvier 2024
Pour ce qui est de l’unité des chrétiens, le dialogue entre les Eglises, il y a eu bien des progrès depuis le Concile Vatican II, mais le bout du chemin, l’unité complète et parfaite entre les Eglises orthodoxes, protestantes et catholiques n’est pas en vue, loin s’en faut – d’ailleurs l’unité parfaite et complète entre disciples de Jésus a-t-elle déjà existé ?
Tout dépend de ce qu’on met sous le terme unité : si on pense que l’unité c’est des paroles et des façons de faire qui sont exactement les mêmes toujours et partout, il n’y a jamais eu d’unité, même pas au début de l’Eglise, il n’y a qu’à parcourir le Livre des Actes des Apôtres pour s’en rendre compte.
Alors, cette unité pour laquelle il s’agit de prier, ( et pas seulement au cours de cette semaine ) c’est quoi au juste ?
Nous poser une telle question nous renvoie à la ‘’Source’’ de notre foi, à Jésus-Christ – dans la page d’Evangile de ce dimanche, il y a une annonce : « Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche », une exhortation : Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle,» et un appel: « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’homme ».
Comme l’outil de travail de ses hommes était le filet, cette comparaison suggère une mission de rassembleur : « Rassembler les humains au nom de Dieu, les rassembler dans l’amour de Dieu, pour qu’ils en vivent et en imprègnent le monde »
Accrochons notre réflexion à l’aspect de l’appel que Jésus a ainsi adressé à des hommes que rien ne prédisposait à ce qu’ils ont vécu et fait par la suite.
Si c’est autrement que l’appel du Christ résonne en notre temps, c’est toujours avec la même visée : que tout chrétien est appelé à le suivre dans l’unité de la foi, et non dans l’uniformité ; la différence, qu’elle soit spirituelle ou autre, est respectable et bénéfique à condition qu’elle ne mène pas à la division ou à l’affrontement stérile, dans la même sens le débat et la réflexion sont indispensables pour ne pas figer la tradition. La tradition, en tout cas la vraie, est vivante, vouloir la dater, la référer à telle ou telle période de l’histoire de l’Église, ne mène qu’à l’intégrisme et au traditionalisme.
Dans chaque Eglise chrétienne un travail est à faire ; leurs membres sont appelés à reconnaître leur commune appartenance au Christ, à convertir leur regard, à discerner, à reconnaître que « L’Esprit du Christianisme » continue à irriguer le monde ( c’est le titre du dernier livre de Joseph Moingt )
L’exhortation : « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile. » demande une réponse concrète, de la part de toutes les Eglises et de tous les chrétiens, – le plus urgent c’est l’annonce de l’Evangile à tous, une annonce qui est, en même temps, chemin de conversion et appel à témoigner pour chaque chrétien et pour chaque Eglise.
L’appel du Christ, on peut le traduire en ces termes : « Va témoigner, en paroles, en comportements, en initiatives, en actes de ma présence au milieu de tes frères et soeurs humains »
Pour cette mission, il accepte tous ceux et celles qui se présentent, tels qu’ils sont, avec leur histoire, avec leurs particularités. Il promet à ceux qui répondent favorablement d’être avec eux, de les accompagner.
C’est une évidence que tous les baptisés sont appelés à suivre le Christ et à mener leur existence en cohérence avec l’Evangile.
Dans chaque paroisse, dans chaque communauté de paroisses, dans chaque mouvement, dans chaque association de fidèles, chaque chrétien est appelé à prendre une place en fonction de ce qu’il est, de ses compétences, de ses possibilités, de l’appel qui lui est adressé, c’est tout aussi vrai et important en ce qui concerne le domaine associatif, syndical, politique.
En priant pour l’unité des chrétiens, ( en pensant aux différentes Eglise Chrétiennes ) il est indispensable de prier en même temps pour tous les chrétiens : que l’appel du Christ « venez à ma suite. Je vous ferai devenir des pêcheurs d’hommes » suscite en chacun une réponse quant à son implication en tous les lieux où il rencontre ses semblables.

Autres articles et écritures