Accueil » Annoncer Evangile » Une réflexion pour dimanche 24 décembre 2023

Une réflexion pour dimanche 24 décembre 2023

Une réflexion à partir de l’Evangile du 4° dimanche de l’Avent – Année B – 2023 – Luc, 1, 26-38
Ce passage d’Evangile oriente notre regard vers Marie, il nous y est dit ce que Dieu produit, par sa Parole si on l’accueille et si on lui fait confiance, même si on ne comprend pas tout et tout de suite.
Il est possible que Luc, à l’origine un médecin païen, touché par la Parole de Dieu en écoutant l’apôtre Paul, en ait aussi discuté avec Marie elle-même, mais ce qui est sûr, c’est que nous avons là, une fois de plus, un bel exemple de relecture de foi d’un événement qui à l’origine a du être discret et passer inaperçu.
Luc, qui, après sa conversion, s’est familiarisé avec les écrits des prophètes et les autres écrits de référence, emploie donc des images bibliques connues.
« L’Esprit-Saint qui viendra sur Marie » évoque l’Esprit de Dieu qui planait sur les eaux dans le récit de la Genèse pour faire surgir la vie, ici, c’est la nouvelle création qui commence en Marie –
« La puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre »( ou te couvrira de son ombre) évoque la nuée qui recouvrait la tente, signe de la demeure de Dieu, où Moïse avait placé l’Arche d’Alliance, ici c’est Marie qui devient la nouvelle demeure de la présence de Dieu.
A la fin de cette page d’Evangile Marie déclare : «  « Voici la servante du Seigneur » Être qualifié de servante ou de serviteur de Dieu, ce n’est pas une nouveauté ; dans le deuxième livre de Samuel, il y a le passage: la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David »  Et de même, dans l’un et l’autre passage du Livre des Actes des apôtres, les croyants sont qualifiés ‘’ de serviteurs de Dieu ‘’
Le Pape a le même titre : tous les écrits : constitutions, décrets, déclarations et messages du Concile Vatican II, sont précédés par : «  Paul, évêque, serviteur des serviteurs de Dieu » et tout le monde est cité dans ces écrits : les évêques, les prêtres, les diacres, les religieuses, religieux, les laïcs, tous sont des serviteurs de Dieu.
Sous une autre forme on le retrouve dans des prières eucharistiques, entre autre au début de la deuxième partie de la prière eucharistique n° 2 : « nous te rendons grâce car tu nous as choisis pour servir en ta présence »
Servir en présence de Dieu, c’est vivre sous le ‘’regard’’ de Dieu ; assumer nos responsabilités en tous lieux : couple, famille, lieu de loisirs ou de travail, association, mouvement, communauté, paroisse etc.
Nous sommes ainsi amené à nous demander comment nous nous comportons en ces lieux, comme celui ou celle qui veut exercer un pouvoir ( et qui le fait sentir ) au nom de sa responsabilité ou qui la vit dans un esprit de service ?
Vivre nos responsabilités dans un esprit de service demande que devant une décision à prendre, il y ait une réflexion avec ceux et celles qui sont concernés, parfois cela demande du recul, de la patience, de la souplesse et de l’humilité car nul ne détient la vérité à lui tout seul. Il s’agit de ‘’regarder’’ la situation, de discerner ce qui est en cause, d’y réfléchir afin de pouvoir décider ensemble en toute connaissance de cause. Toutefois, aucune réflexion, aucune décision n’a un caractère absolu et définitif, et à l’épreuve des faits c’est, plus ou moins souvent, à ‘’remettre sur le métier’’.

Autres articles et écritures
"Je m’appelle Johnny... yaa, yaa, miner maichter het e fogel" Traduction : "oui, oui, mon maître a un oiseau"...
Autres centres d'intérêts

Passion mainate

C’est début décembre 2002 que j’ai vu une annonce dans le ‘’Petites Annonces de Mulhouse’’ où il était proposé à la vente, avec sa cage.

Lire la suite