Accueil » Annoncer Evangile » Une réflexion pour dimanche 25 février 2024

Une réflexion pour dimanche 25 février 2024

Une réflexion à partit de l’Evangile du dimanche 25 février 2024 – Marc 9, 2-10
Dans ce récit l’auteur de l’Evangile, en faisant appel à des images bibliques : les vêtements resplendissants, l’entretien de Jésus avec Elie et Moïse, la nuée, la voix qui se fait entendre, présente la relation qui unit Jésus à Dieu son Père, et révèle sa véritable nature, tout à la fois vrai homme et vrai Dieu. C’est dans cette double appartenance, appartenance au monde des hommes, appartenance à l’univers de Dieu, que la rencontre entre Jésus et son Père est dévoilée dans toute son intensité.
« Celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le » : il y a dans la rencontre entre Jésus et son Père, cette proximité et cette distance qui permet à Jésus d’être pleinement homme, et cette humanité révèle en toute liberté le visage de Dieu à ceux qui l’écoutent.
Si la Parole de Jésus est Parole de Dieu, ce n’est pas Dieu qui parle, mais bien Jésus, comme être unique, personne autonome, mais reliée à Dieu par un lien d’amour qui exclut tout désir de possession et de domination. Seul Dieu, le Dieu que Jésus nous a révélé, peut aimer comme cela, il propose, à ceux qui sont disponibles, une rencontre dans la confiance.
Dans la Transfiguration, il ne s’agit pas d’une relation de puissance destinée à engendrer de la peur. Les trois disciples que Jésus a emmené avec lui auront besoin de cheminer, il faudra même le bouleversement de la mort de Jésus, puis de sa résurrection, pour qu’ils puissent comprendre le sens de tout ce qu’ils ont vécu en suivant Jésus. Pourquoi ne doivent-ils rien raconter ? Il ne serait pas bon en effet qu’ils parlent d’un événement, d’une rencontre dont ils ne comprennent pas encore toute la portée.
Rencontrer Dieu, rencontrer les autres, rencontrer vraiment l’un comme les autres, nous l’expérimentons tous que ce n’est jamais acquis une fois pour toute. Toute rencontre demande qu’on écoute l’autre, qu’on laisse résonner en nous ses paroles, cela demande de la disponibilité d’esprit et du temps.
Si les écrits de l’Ancien et du Nouveau Testament sont pour nous «  Parole de Dieu » qui désire nous rencontrer, écouter cette Parole et en imprégner nos façon d’être et de faire peut aussi nous faire faire des rencontres imprévues qui changent quelque chose dans notre vie
Généralement ce n’est qu’après coup, quand on reprend l’événement, à la relecture, qu’il nous arrive de pouvoir dire : à ce moment-là, Dieu était présent, qu’on l’a rencontré ou plutôt que Lui est venu à notre rencontre à travers quelqu’un d’autre.
Au fond, avons-nous en nous des désirs de rencontres ? Comment et pourquoii désirons-nous en rencontrer d’autres ?
Qu’est-ce que l’écoute de la Parole dans l’Evangile me permet comme rencontre non avec des mots imprimés et inertes, mais avec un Vivant qui me parle aussi à travers ce que d’autres me racontent de leur vie, de leurs convictions et leurs questions, ainsi qu’à travers des événements et les petits moments qui forment la trame de ma vie ? Tout notre travail consiste, en permanence, et si possible en groupe de croyants, à discerner ce qui est Parole du Christ et rencontre avec Lui

Autres articles et écritures