Accueil » Annoncer Evangile » Une réflexion pour dimanche 28 janvier 2024

Une réflexion pour dimanche 28 janvier 2024

Une réflexion en lien avec la première lecture : Deutéronome, 18, 15-20 et avec l’Evangile : Marc, 1, 21-28, du dimanche 28 janvier 2024
Comme première ‘’porte d’entrée’’ dans ce texte, il y a le fait qu’au temps de Jésus et déjà avant lui, toute maladie, tout handicap, tout désordre de l’esprit humain, étaient attribué à l’influence d’esprits mauvais, donc ‘’impurs’’, car opposés à l’action bénéfique et salvatrice de Dieu.
L’évangéliste présente Jésus comme un homme qui enseignait, mais avec une différence : «  non pas comme les scribes » qui étaient pourtant des spécialistes en écrits bibliques, mais «  en homme qui a autorité » il n’explique pourquoi, la réponse c’est le récit de l’expulsion de l’esprit mauvais, c’est après avoir vu ce que sa parole produit qu’est proclamé par tous que l’enseignement de Jésus est nouveau et proclamé avec autorité… ( on n’a pas le détail, le compte rendu de tout ce qu’il a dit aux gens quand il parlait dans la synagogue ou ailleurs…) mais les évangélistes en ont retenu et écrit les paroles les plus marquantes : ‘’ je ne suis pas venu pour les juste, mais pour les pécheurs….je ne suis pas venu pour condamner le monde, mais pour le sauver…. je suis venu pour que les hommes aient la vie, et la vie en abondance…..va ta foi t’a sauvé…. ou encore, moi non plus je ne te condamne pas, va et désormais ne pèche plus ; nulle part on ne peut prendre Jésus en flagrant délit d’enfoncer quelqu’un, de l’enfermer dans son passé, dans ses impasses et ses faux pas.
Autre éclairage : on peut faire un rapprochement avec la première lecture de ce dimanche: «  Au milieu de vous, parmi vos frères, le Seigneur votre Dieu fera se lever prophète comme moi, et vous l’écouterez », car si on lit l’Evangile selon St Marc en continu on découvre chez Jésus toutes les qualités d’un prophète, c’est-à-dire : « celui qui, rempli de l’Esprit-Saint, parle et agit au nom de Dieu », ainsi la parole et les actes de Jésus révèlent l’amour libérant de Dieu. Par ses paroles et ses actes, Jésus sera d’abord reconnu comme un prophète : un homme parlant, agissant et interpellant au nom de Dieu.
Prophète : à la suite du Christ, nous le sommes, en effet, à notre baptême le prêtre a fait une onction d’huile sur notre front pour nous instituer : prêtre, prophète et roi .
Prophète, nous le sommes car en tant que baptisé, nous avons la mission de parler et d’agir au nom de Dieu, en fidélité à l’Alliance qu’il propose ; être prophète, c’est une responsabilité, bien plus c’est une vocation, c’est-à-dire : ce à quoi nous sommes appelés.
L’Eglise toute entière a cette vocation : elle est appelée à être signe de son fondateur, à dire une parole qui libère, qui sauve, qui remet debout, qui redonne vie, courage et espérance
L’Eglise c’est tous les baptisés, dont les responsabilités sont différentes et complémentaires; nous sommes interpellés par notre vocation de prophète : elle est comme un miroir pour nous – cette image me fait penser au père d’un enfant lors de la rencontre de préparation de la célébration du baptême : ‘’ je ne suis pas très pratiquant ‘’ a-t-il dit – je ne sais même plus si je suis croyant, mais j’essaye de vivre ma journée de telle manière que le soir venu, je puisse me regarder dans le miroir sans avoir à rougir de moi ‘’.
Cette façon de penser est intéressante, elle nous donne de vérifier si notre parole nous engage ou si c’est du vent sans prise réelle dans notre vie ; le miroir peut aussi être un autre personne qui nous interpelle.
Dans la foi, nous croyons et nous disons que Jésus-Christ rassemble les chrétiens, entre autre pour l’Eucharistie, qu’il est là à chaque fois, présent au milieu de son peuple, et qu’à la fin de chaque célébration il nous envoie nous envoie parler en son nom, vivre et poser des actes en lien la Parole entendue, avec les chants et les prières. C’est tout aussi vrai en ce qui concerne notre réflexion personnelle ou en groupe à partir d’un passage d’Evangile ou à partir d’un texte relatif à la foi.
A partir de là, il est judicieux d’évoquer quelques points d’attention en ce qui concerne nos paroles, nos comportements, nos façons d’être en relation avec nos semblables.

Autres articles et écritures
Qui suis-je ?

Résumé de mon histoire

En 1998, lors d’une rencontre  avec des  jeunes confirmés, quelque uns m’ont demandé  : ” Pourquoi êtes-vous devenu  prêtre ?”  Je leur ai répondu : ” c’est une longue

Lire la suite