Accueil » Prier et réfléchir » Dieu nécessaire ou inutile ?

Dieu nécessaire ou inutile ?

Dieu nécessaire ou inutile ? Cette problématique sera abordée lors de «  l’entretien- réflexion-débat » samedi 28 septembre 2019, à 14h30 dans les locaux de l’Association Oecuménique de la Source Nouvelle à Hartmannswiller

Nous sommes appelés à avoir une foi adulte, c’est-à-dire une foi en Dieu, pour Dieu et pour rien d’autre. Dieu, du moins celui révélé par Jésus, n’est pas nécessaire pour organiser le déroulement de nos existences ; il n’est donc pas utile. Nombre de nos semblables conduisent et organisent leur existence de façon sensée et responsable sans référence à Dieu ; s’il n’est pas utile, il se pourrait qu’il soit irremplaçable, et là, c’est autre chose : car devant lui nous apparaît le mieux le prix et la valeur de l’homme en dehors de son utilité sociale, économique ou politique.

Le Père Cardjin, en 1927, au moment de la fondation de la JOC, avait ainsi affirmé : «  Un jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde » Il nous revient de le traduire pour notre temps, par exemple : «  Un seul migrant – ou un seul chômeur – vaut plus que tout l’or du monde »

Comme croyant, nous n’avons donc pas à témoigner de l’utilité de Dieu pour vivre, mais de Dieu lui-même qui donne la liberté de penser, d’agir et de vivre fraternellement.

Dans le même sens il s’agit, non pas de parler d’une foi qui serait utile dans la vie, mais d’une foi, de notre foi présente au monde, exposée aux interrogations et aux défis inhérents à la vie humaine, en société comme en Eglise. 

La foi nous engage, en tant que croyant, à faire respecter, dans les circonstances et les débats actuels, le ‘’visage’’ de l’homme à cause de Dieu qui l’aime sans limite.

Autres articles et écritures
Des recettes de cuisine

Porc au colombo

C’est une recette que j’ai, un jour, ramené de Guadeloupe.   Pour 4 personnes: 1,8 kgs de porc maigre 1 citron vert 1 gros oignon

Lire la suite
Prier et réfléchir

Notre Père à l’envers

Ce Notre Père “ à l’envers “ insiste sur l’expérience de libération avec Jésus, nécessaire pour, peu à peu, pouvoir reconnaître le Père. Mais délivre-nous

Lire la suite