Accueil » Annoncer Evangile » Fiche Evangile pour dimanche 17 mars 2024

Fiche Evangile pour dimanche 17 mars 2024

Fiche Evangile pour dimanche 17 mars 2024 5° dimanche de Carême – Année B – Jean 12, 20-33
En ce temps-là, il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque. Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus » Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus.
Alors Jésus leur déclare : « L ‘heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. Amen, amen, je vous dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où je suis, là sera aussi mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? Père, sauve-moi de cette heure ? – Mais non ! C’est pour cela que suis parvenu à cette heure-ci! Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vient une voix qui disait : »Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. » En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : «  c’est un ange qui lui a parlé »
Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous. Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.
Commentaires et clefs de lecture. – J’ai fais le choix de ne mettre que ce qui est nécessaire pour la compréhension du texte – Ces grecs sont des sympathisants du judaïsme qui n’ont pas voulu aller jusqu’à la circoncision. Ce premier accès de non-juifs auprès de Jésus est placé comme un signe qui atteste que l’heure est venue. Ces hommes, issus du paganisme, ont déjà fait un premier pas vers le Dieu d’Israël ; ils se préparent à un passage qui va de soi pour l’évangéliste : du judaïsme à Jésus qui en est l’accomplissement. Ils veulent ”voir Jésus” , au sens fort  de ”croire en lui”.
Après cette entrée en matière, tout bascule, l’évangéliste recentre son récit sur Jésus.
L’heure, jusque là retardée, est venue, Jésus parle aux disciples appelés, plus tard, à révéler aux païens que dans sa mort le salut ( la libération ) est offert à tous les hommes. Pour exprimer la fécondité de sa mort il y a une petite parabole, familière aux paysans, sur le grain qui meurt pour donner, par la suite, des fruits.
L’introduction de la notion de servir Jésus en le suivant associe la communauté des croyants ( l’Eglise ) au destin de Jésus. Pour la première fois dans l’Evangile de Jean ”la voix du Père” s’adresse à Jésus, elle apparaît ici comme l’authentification solennelle de Jésus par le Père comme Fils et envoyé. La glorification au sens de ce que ” pèse”, de ce que représente vraiment Jésus ; pour Jean, le Fils et le Père sont révélés par l’amour qu’ils manifestent pour les hommes, un amour qui, pour Jésus, va jusqu’au don de sa vie. Dans la dernière partie du texte, c’est Jésus qui se fait l’interprète de ”la voix de Dieu” pour montrer l’accord profond entre lui et son Père. Jean écrit longtemps après les événements, c’est donc la relecture qu’il en fait.
Et aujourd’hui ?
Pour une réflexion individuelle ou en groupe, je retiens deux paroles  :
1 ) « Nous voudrions voir Jésus » au sens de « mieux le connaître ‘’pour tenir’’ dans ‘’le croire en lui’’ Sur ce chemin où en sommes-nous ? Ce désir est-il bien vivant en nous ? Quels moyens nous donnons-nous pour l’entretenir ?
2) « Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive… » En son temps, dans l’Exhortation apostolique ”Les Fidèles laïcs” ( 1988 ) Jean-Paul II avait écrit que l’Église était appelée à ”servir l’Homme” car Jésus, par l’incarnation, s’était en quelque sorte unit à tout homme….
Servir l’Homme ? C’est sûrement avoir des paroles et des comportements qui peuvent permettre une progression de ceux et celles avec qui nous sommes en relation ? En les accompagnant dans leurs réflexions, en cultivant notre bienveillance et notre patience envers eux.
Faisons ‘’relecture’’ de notre vécu de ces dernières semaines : Est-ce que nous nous sommes employés à servir nos semblables en vue de leur progression ?
Remarque : le 1) et le 2) se vivent en même temps, ils sont liés.

Autres articles et écritures
Prier et réfléchir

Chacun sa peine

Qu’à cette saison tu sois parti Est en soi un message de nouvelle vie Pour nous qui t’avons aimé Et nous sentons si désemparés  

Lire la suite
De la poésie

Le coeur

Les pensées créent les mots. Mais le coeur fait que vous sentez, Il fait que vous sentez plus, Il fait que vous vous sentez plus

Lire la suite