Accueil » Autres centres d'intérêts » Pour réaliser un coin-nature
coin-nature avec bassin de 2,30 x 1,60 et 0,75 env. de profondeur
coin-nature avec bassin de 2,30 x 1,60 et 0,75 env. de profondeur

Pour réaliser un coin-nature

Selon la place qu’on veut lui accorder: 2x1m, 3x2m, 4x3m ou plus … prévoir l’emplacement d’un bassin, au minimum 200 l ( on en trouve des pré-formé pour 1300 f ) mais si on a une plus grande place disponible, c’est plus économique de se procurer de la bâche pour bassin et une protection de bâche ( en tissé introuable )

1. Creuser en pente douce, avec tout autour un rebord qui sera 30 cms sous l’eau. La bonne profondeur étant de 80 cms au minimum.

2. Evaluer avec une ficelle la dimension de bâche et de protection nécessaire. ( ajouter 30 cms tout autour pour bien faire l’étanchéité )

3. Mettre en place la protection et la bâche.

4. Ne pas mettre de vase directement sur le fond, mais mettre de la vase dans des pots en plastique dans lesquels ont repique les plantes aquatiques : roseaux, nénuphars etc .. Si on prévoit de les déplacer, mettre des anses aux pots.

5. Remplir le bassin.

6. 24 h après, mettre des mottes d’herbe tout autour pour masquer la bâche ( les 30 cms rajoutés tout autour )

7. Introduire des amphibiens comme des tritons et des salamandres et des batraciens: des grenouilles.

8. Ménager des cachettes tout autour; petites souches à moitié enfouies, pierres plates qui recouvrent de petits fossés, végétation…

Ne pas y mettre de gros poissons si on a opté pour amphibiens et batraciens… ça ne fait pas bon ménage dans un espace réduit.

Les nénuphars:
Le nénuphar se tient bien dans un bassin, il prolifère souvent, à tel point qu’il faut l’élaguer pour éviter que les feuilles recouvrent toute la surface du bassin.

Les grenouilles:
La grenouille s’adapte bien dans un bassin de jardin, pour peu qu’on lui ménage un environnement où elle se sente en sécurité. Pour cela, il est bon de ménager des cachettes
tout autour du bassin: écorces, plantes etc..et dedans: plantes aquatiques, roseaux et nénuphars.

Si on y met un certain nombre de grenouilles, on peut aussi avoir la chance de constater une ponte et de voir ainsi l’éclosion de centaines de têtards.

Autres articles et écritures
Quelques homélies de 2015, 2016, 2017, 2018, 2019

Homélie du 7 février 2015

Samedi 7 février 2015 – 70ème anniversaire de la libération de Bollwiller, Feldkirch et Raedersheim – 1ère lettre de St Jean 4, 7-9 et 11-12 –

Lire la suite
Quelques homélies de 2015, 2016, 2017, 2018, 2019

Homélie du 16 juillet 2017

15° dim. du tps ord. – Année A – 2017 – Pulversheim & Ungersheim – Matthieu 13, 1-23 Cette parabole du semeur est bien connue ;

Lire la suite
Quelques homélies de 2015, 2016, 2017, 2018, 2019

Homélie du samedi 4 juin 2016

Homélie du samedi 4 juin 2016 à EHPAD St Antoine d’Issenheim – Luc 7, 11-17 – Luc nous présente Jésus attentif à quelqu’un en détresse :

Lire la suite